Actualité


''Les Voix de la forêt", un podcast pour apprécier la nature tout en littérature

''Les Voix de la forêt", un podcast pour apprécier la nature tout en littérature

Mêler littérature et nature, c’est le défi que s’est lancé le Gecnal du Warndt et Pays de Nied. Pour cela ils ont choisi de créer leur propre podcast.

Son N°1 - ''Les Voix de la forêt", un podcast pour apprécier la nature tout en littérature

Dans le studio dédié à l'enregistrement,  à Creutzwald, Michel Sirey, le diseur, conte les mots de Jacques Lacarrière. Cet écrivain limougeaud est le deuxième auteur choisi pour le podcast "Les voix de la forêt".

Un projet né en mars dernier, à l’initiative de Sandra Monneau à la suite du succès de la Nuit de la lecture en janvier  

On avait proposé un enregistrement pour la nuit de la lecture ou Michel était en scène et partageait avec nous et partageait des textes littéraires. Et suite à cette Nuit de la lecture, on s’est dit pourquoi pas nous même lancer un podcast.

Dans chacun d’entre eux, Michel Sirey choisit des textes en rapport avec la nature ou les animaux. C’est lui qui les sélectionne. Ce peut-être des poèmes, des romans ou du théâtre.

Et chacun est appréhendé différemment :

Il y a des textes qui ont été donnés nus, sans habillage d’aucune sorte. Mais il  y en a d’autres qui vont nécessiter un habillage sonore, des bruits ou cris de la nature. Ça c’est toujours possible.

Un appel à la détente

Un podcast dure environ 13 minutes et demande une à deux heures d’enregistrement. Le tout dans une pièce spécialement dédiée qui se trouve chez Denis Richard. C’est lui qui s’occupe du montage.

Il y avait un apport technique à fournir. Pour le faire d’une manière un peu professionnel et pas un enregistrement au fond d’une pièce avec beaucoup de réverbération. Donc c’est là que je suis intervenu , leur demande.

Habitué à organiser des événements autour de l’environnement et de la biodiversité, le Gecnal du Warndt a aussi cherché à se réinventer en cette période de pandémie. Et le concept a très vite plu :

Il y a vraiment un public qui est intéressé par ça. Il y a le côté nature qui est intéressant. Il y a des gens qui s’intéressent à la fois à la littérature et l’environnement mais pas que puisqu’avec le confinement les gens sont à la recherche de programmes dans lesquels ils vont pouvoir se laisser un peu bercer. Et surtout ils peuvent écouter ça partout. Que ce soit dans la voiture, le jardin, la voiture. Et c’est un programme à la demande donc c’est très flexible aux besoins de chacun.

Le deuxième podcast des Voix de la Forêt est sorti il y a quelques jours. Alors à vos écouteurs.

Laurie Veyrier

| lundi 19 avril 2021 à 06:18

Santé

Moselle : 30% des femmes âgées entre 15 et 65 ans ne consultent pas de gynécologue

22/09/2021

Buzz - People

Sarralbe : Louise Keyser, 19 ans, rêve de devenir Miss Lorraine

22/09/2021

Initiative

Spicheren : ils vont chausser leurs baskets pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques

22/09/2021

Santé

51% des 12-17 ans ont un schéma vaccinal complet en Moselle

21/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.