Actualité


L'invitée : Isabelle Rauch, tête de liste Moselle pour « La force de nos territoires » de Brigitte Klinkert

L'invitée : Isabelle Rauch, tête de liste Moselle pour « La force de nos territoires » de Brigitte Klinkert

Photo : Facebook Isabelle Rauch

Dans le cadre des élections régionales, nous vous présentons présentons les candidats à la région Grand-Est. Ce matin, notre invitée était Isabelle Rauch, tête de liste Moselle pour « La force de nos territoires » de Brigitte Klinkert pour les élections régionales du Grand Est.

1. Cette liste « La force de nos territoires », qu’est-ce qu’elle incarne ? Quelles seront vos priorités si vous remportez les élections ?

Déjà elle incarne une prospérité, une diversité puisque nous sommes des hommes et des femmes issus de tous les territoires On a des élus, on a des personnes de la société civile, avec chacun des compétences et on est tous complémentaire. Donc ça, c'est déjà très important. On a des gens qui viennent du centre, on a des gens qui viennent de la droite, on a des gens qui viennent de sensibilités écologique ou de gauche. On voit qu'on a créé un large rassemblement pour justement qui dans nos priorités, qui sont quand même fortes et notamment de pouvoir rapprocher la région des territoires. A l'heure actuelle on voit que beaucoup de décisions sont prises finalement sans trop de concertation et nous ce que l'on souhaite, c'est que les élus, les citoyens, les citoyennes puissent chacun être associés aux décisions qui les concernent, pour ensuite une mise-en-œuvre au plus proche de son territoire et de ses besoins.

2.  Dans votre programme le point numéro 1 est « la sortie de crise », qu’est-ce que vous souhaiteriez mettre en place pour se faire ?

Alors déjà de doubler le plan de relance, parce qu'on estime que nos entreprises ont besoin de ce coup de pouce, de ce coup de fouet, pour faire en sorte que les emplois, la relance soit au rendez-vous à la sortie de crise sanitaire.

3.  Le Grand-Est est une région très vaste, madame Klinkert dans son programme prône la proximité. Comment comptez-vous faire de la proximité dans un si grand territoire ?

Déjà en ayant un président ou un vice-président délégué à chaque région, que ce soit la Champagne Ardenne, l'Alsace ou la Lorraine, avec un budget spécifique qui permettrait de bien prendre en compte, nos spécificités et d'être au plus proche du territoire. D'avoir aussi des connexions territoriales avec des élus régionaux, qui seront au plus proche et bien entendu pourront mailler le territoire et bien connaitre les besoins. Il s'agit de vraiment faire descendre les élus au plus proche et ne pas demander aux citoyens d'aller vers la région, mais de faire que la région aille vers les citoyens, les élus, les entreprises.

4.  Avez-vous des projets plus spécifiquement en Moselle-Est ?

Alors les projets plus spécifiques pour la Moselle-Est, ça serait notamment la construction d'un tram-train entre Forbach et Sarrebruck, puisqu'on sait que les transports sont une compétence du conseil régional et qu'on a besoin de favoriser cette mobilité, c'est quelque chose qui est très attendu, donc oui, ça fait partie de nos projets. Quand on dit doubler le plan de relance, c'est par exemple d'un site de production d'hydrogène et un site de production d'éthanol à Saint-Avold et Carling, qui sont des projets structurants, donc c'est les accompagner, développer faire vraiment en sorte que ce soit une réalité. On a aussi toute la volonté du bilinguisme, donc encore accentuer, et cela se fait déjà en Moselle-Est, et vraiment faire en sorte que tous les lycéens puissent en bénéficier. Donc voilà je vous ai déjà donné trois projets, mais nous en avons pleins d'autres

5.  Le Rassemblement National est en tête des sondages actuellement. Est-ce que ça vous inquiète ? Est-ce qu’une alliance vous paraît envisageable avec la liste de M. Rottner au second tour si vous vous retrouvez face au RN ? 

Si on se projette le RN en tête n'est pas une bonne nouvelle, clairement moi j'ai envie que les citoyens et les citoyennes adhèrent à des projets de construction, de projection et c'est ce que nous portons avec Brigitte Klinkert. Maintenant pour le deuxième tour, moi je laisse la tête de liste régionale prendre ses responsabilités, ce sera elle et elle l'a toujours dit, pour l'instant nous faisons campagne. Ce que nous faisons c'est pour arriver en tête et en tout état de cause, porter notre projet et faire bien comprendre,  que nous avons besoin de cette proximité, nous avons besoin de la région et puis laissons les électeurs choisir et ensuite au vu des suffrages qui ce seront portés sur nous et bien sûre nous prendrons nos responsabilités. 

Camille Bazin

| mercredi 9 juin 2021 à 11:00 - Mise à jour à 15:08

High-tech

Ratchet & Clank Rift Apart : le nouveau jeu PS5 qui envoie du lourd !

13/06/2021

Actualité

Rappel des élections régionales de 2015

13/06/2021

Actualité

Sur les traces des frontières franco-allemandes

13/06/2021

Actualité

"Faites de l'Allemand" à Morsbach : un clown s'invite à l'école

12/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.