Actualité


Porcelette (Ep.4) : après le charbon,
place aux énergies d'avenir avec le Composite Park

Porcelette (Ep.4) : après le charbon,
place aux énergies d'avenir avec le Composite Park

Du charbon aux énergies d’avenir, Porcelette est un atout pour le développement économique du territoire.

Avant, la rue de Diesen avait le puits de Vernejoul. Aujourd’hui, c’est le Composite Park qui fait vivre cette zone d’activités et la commune. Les explications René Mick, adjoint au maire chargé de l’urbanisme et de la sécurité.

Son N°1 - Porcelette (Ep.4) : après le charbon, place aux énergies d'avenir avec le Composite Park

Par le passé, les Houillères pouvaient se féliciter d’avoir le puits De Vernejoul. C’était l’une des installations des plus performantes du territoire.

Ca devait être un puits d'aérage, ensuite c'est devenu un site d'extraction. Tout le charbon qui provenait de la Houve sortait ici à Porcelette, il était ensuite criblé et passé au Lavoir.

Au début des années 2000, fin de l’activité. Le site devient une friche mais n’est pas mort pour autant. Démantelé puis dépollué, il devient un parc d'activités technologiques.

On a été très fiers d'être le site sur lequel il y avait le scanner non-destructif qui était un des scanners vraiment connu sur le plan européen d'ailleurs, et où il y avait beaucoup de travail et un carnet de commandes bien rempli.

Aujourd’hui, l’innovation est toujours au cœur du site avec une dizaine d’entreprises.

On a les résines qui se sont développées, les matériaux composites qui ont été étudiés en relation avec le Pôle de Plasturgie de l'Est.

A proximité, on retrouve une zone artisanale et commerciale qui attend des sociétés pour produire.

Jusqu'à présent, aucune entreprise qui s'est implantée initialement sur le Composite Park, ne s'est installée à côté pour produire.

Mais pas d’inquiétude, l’avenir s’annonce plutôt bon et ce composite Park apporte déjà des avantages.

Il est fort probable que des cadres ou des gens qui auront des postes bien déterminés ici, souhaiteront construire à Porcelette, s'installeront à Porcelette, et bien sûr consommeront à Porcelette. On voit augmenter le nombre de déclarations de travaux ou le nombre de dépôts de permis.

Les terrains disponibles s’étendent sur 25 hectares. La zone bénéficie d’une réserve foncière de 45 hectares. L’innovation est à Porcelette.

Que ce soit chez nous, on ne peut qu'en être fier. Ca se développera sérieusement encore pour nous et pour toute la région.

Cédric Kempf

| jeudi 12 août 2021 à 05:04 - Mise à jour à 08:12

Santé

Moselle : la situation sanitaire reste stable malgré une légère hausse du nombre de cas

26/10/2021

Politique

La ministre déléguée à l'Industrie voit l'avenir en vert pour la Moselle-Est

26/10/2021

Culture

Bitche : des œuvres du monde entier au cœur du centre-ville

26/10/2021

Culture

Sarreguemines : une pièce de théâtre raconte l'exil des Mosellans en 39-40

26/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.