Creutzwald : les salariés de TMD Friction en grève après l'annonce de fermeture en mars 2022 - Radio Mélodie

Actualité

Creutzwald : les salariés de TMD Friction en grève après l'annonce de fermeture en mars 2022


par Margot Benabbas
jeudi 2 septembre 2021 à 14:43

Ce jeudi 2 septembre, les salariés de TMD Friction à Creutzwald ont débrayé ! Pendant quelques heures le matin et l'après-midi, ils ont quitté leur poste pour protester contre la fermeture de leur usine le 31 mars prochain.

Son N°1 - Creutzwald : les salariés de TMD Friction en grève après l'annonce de fermeture en mars 2022

Au mois de juillet dernier, les 135 salariés de l'entreprise de plaquettes de frein ont appris la nouvelle : leur usine allait fermer et ils allaient tous perdre leur emploi.

Une décision attendue mais brutale, pour Fabrice, salarié depuis 26 ans.

Personellement j'ai 50 ans, le marché du travail, aussi bien pour les jeunes que pour les seniors, est très compliqué en ce moment. Là, je pars pour une dizaine d'années de précarité.

100 % des salariés se sont mis en grève et se sont réunis devant les locaux ce jeudi. Parmi eux, Adrien de Teterchen ne cache pas sa déception.

Aujourd'hui c'est du dégoût, on se sent abandonné, ça fait 21 ans que je travaillais ici, c'était mon premier boulot et on a peur pour l'avenir.

Du côté des syndicats aussi la colère est bien là.

On est en colère car pour l'instant nous n'avons pas de repreneur, on ne sait pas ce que l'on va devenir, il y a des gens qui vont perdre leur emploi. Il y a 135 familles qui sont concernées et il n'y a déjà pas beaucoup de travail dans le secteur. On est vraiment très en colère.

L'entreprise justifie la fermeture par la baisse du chiffre d'affaires et de l'activité. Pour Jean-Paul Martin, délégué syndical FO, le problème est ailleurs. 

L'entreprise était rentable pendant quelques années. On fabriquait 25 millions de plaquettes à une époque et depuis qu'ils ont construit une usine en Roumanie, on fabrique de moins en moins de plaquettes.

Mardi, les négociations du PSE ont été ouvertes entre la direction et l'intersyndicale composée de FO, la CFTC et SUD. Les délégués syndicaux comptent se battre pour l'avenir des salariés. Une marche est notamment prévue jeudi prochain à Creutzwald.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.