Actualité


Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

Ce jeudi 2 septembre, c’était la rentrée des classes. Pour l’occasion, nous nous sommes rendus à Petite-Rosselle au collège Louis Armand. Un collège qui mise sur le transfrontalier et l’inclusion des élèves en situation de handicap.

Ce jeudi matin, de nombreux élus et hauts fonctionnaires du département ont fait le déplacement à Petite-Rosselle, pour visiter le collège Louis Armand. Le premier arrêt se fait dans la classe d’allemand. Ici, ville frontalière, les élèves bénéficient de l’option MOSA, comprenez Moselle Sarre, la principale Farida Ouali nous explique de quoi il s’agit.

Son N°1 - Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

En sixième tous les enfants bénéficient d’un enseignement bilangue, c’est-à-dire 3h d’anglais et 3h d’allemand. Quand ils arrivent en 5ème forcément, ils font le choix, mais c’est 2h30 et 3h. Nous avons également une section MOSA, c’est 3h supplémentaires d’allemand pour ouvrir les élèves à la culture du pays voisin.

Prochain arrêt, la classe ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire). Ce dispositif a ouvert l’année dernière pour répondre à un besoin des habitants de Petite-Rosselle. 12 enfants en difficulté ont intégré cette classe.

Son N°2 - Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

C’est un dispositif qui a très vite très bien fonctionné. Le professeur coordonnateur ULIS a travaillé très vite avec les enseignants de la classe où sont rattachés les élèves, c’est-à-dire la classe ordinaire pour pouvoir effectuer le même programme que les élèves qui sont dans ces classes. Les élèves étaient juste sortis ponctuellement pour pouvoir travailler sur les besoins de ces élèves-là afin qu’ils puissent de nouveau être inclus dans leur classe d’origine.

L’éducation nationale et le Département continuent d’investir d’ailleurs dans ces classes. Pour cette rentrée 2021, 10 nouvelles classes ULIS ont été créées en Moselle. Olivier Cottet, Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale de la Moselle.

Son N°3 - Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

Environ 7000 élèves sont en situation de handicap dans le département tout âge confondu. La moitié suit un cursus scolaire normal et puis il y en a quelques-uns, environ 35%, qui bénéficient de ces dispositifs d’inclusion scolaire.

Les collèges de Puttelange-aux-Lacs, Farébersviller et Longeville-lès-Saint-Avold bénéficient depuis cette année de ce dispositif.

Une rentrée toujours marquée par la présence du virus

Covid oblige, les élèves devront cette année encore respecter un protocole sanitaire strict.

Son N°4 - Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

Les élèves sont accueillis à 8h et peuvent se rendre tout de suite au lavabo pour se laver les mains. À chaque heure de cours, le professeur leur donne du gel pour qu’ils puissent se désinfecter les mains. L’aération des salles de classe se fait régulièrement avant 8h, pendant les récréations et pendant la pause méridienne.

Pour le préfet, Laurent Touvet, il est essentiel que les enfants puissent être à l’école et ne puis suivre les cours à distance.

Son N°5 - Petite-Rosselle : le collège Louis Armand tourné vers l’inclusion et l’apprentissage des langues

La rentrée se fait en présentiel, c’est-à-dire qu’on reprend la vie normale dans les établissements d’enseignement. On a vu qu’être trop longtemps chez soi quand on est élève, on finit par s’ennuyer, on apprend moins bien et on est trop souvent devant ses écrans à manger des sucreries. Ce n’est pas bon, il faut revenir à l’école, revoir ses camarades, retrouver ses professeurs et avoir l’enseignement de la façon la plus normale qu’il soit. On y arrivera si chacun se fait vacciner. C’est vraiment le message essentiel : que les élèves et les enseignants aillent se faire vacciner.

Camille Bazin

| jeudi 2 septembre 2021 à 19:14 - Mise à jour à 19:19

Société

Wings of the ocean : le cap des 200 dépollutions dépassé cette année

20/10/2021

Economie

Bitche : habitants et commerçants ravis de retrouver la foire, presque comme autrefois

20/10/2021

Insolite

Woustviller : des vestiges gallo-romains retrouvés dans la zone d'activités

20/10/2021

Santé

Moselle : la vaccination contre la grippe commence ce vendredi

20/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.