Actualité


Halloween s'est installé à Europa Park avec ses 180 000 citrouilles

Halloween s'est installé à Europa Park avec ses 180 000 citrouilles

Depuis samedi c’est Halloween à Europa Park ! Une saison toujours un peu particulière et attendue au niveau notamment de la décoration du parc.

Son N°1 - Halloween s'est installé à Europa Park avec ses 180 000 citrouilles

Séverine Delaunay – directrice marketing et communication France d’Europe Park

Que vont pouvoir découvrir les visiteurs cette année ? Y a-t-il des nouveautés ?

Effectivement Europa Park s'est mis aux couleurs d'Halloween et ceci jusqu'au 7 novembre. Nous avons mis 180 000 citrouilles dans les allées du parc, 15 000 chrysanthèmes, 6000 plans de maïs. Vraiment pour décorer tous les quartiers thématiques européens d'Europa Park. Et bien évidemment aussi des sorcières, des fantômes accrochés dans les arbres. 

Nous avons mis aux couleurs d'Halloween nos spectacles. D'ailleurs on aura un spectacle spécifique aquatique pyrotechnique sur le lac du quartier autrichien tous les soirs à partir du 30 octobre. Nous avons également un labyrinthe dans lequel sont cachés des personnes qui sont là pour effrayer nos clients (accessible à partir de 12 ans). Il y a des attractions qui sont spécifiquement décorées avec des musiques spéciales comme dans le quartier hollandais et les fameuses tasses qui tournent dans le quartier espagnol. Pour les enfants il y a un stand de tatouage, de coiffure, il y a le village d'Halloween également. Et pour animer tout ça, il y a la parade tous les jours avec nos articles qui défilent dans les allées du parc en fin de journée.    

La période d’Halloween depuis plusieurs années rime avec les soirées de l’horreur « Traumatica ». Cette année encore elles s’annoncent terrifiantes ? Comment ça se passe pour les visiteurs ?

C'est en soirée, il faut un billet spécifique pour participer à ces soirées-là et ces soirées ne sont accessibles qu'aux personnes à partir de l'âge de 16 ans. Ce sont des soirées de l'horreur où vous allez dans différentes maisons de l'horreur. Il y en a 5 en tout et dans ces maisons il y a à peu près 150 acteurs qui sont là pour vous effrayer, qui sont maquillés qui ont des costumes vraiment terrifiants. Ils se baladent dans des zones ou vous pouvez croiser éventuellement une personne avec une tronçonneuse en main, avec le visage déchiqueté. 

Le scénario change chaque année, il évolue. Là ce sont 5 groupes différents qui combattent les uns contre les autres. 

Un mot pour finir sur les conséquences de la crise sanitaire. Est-ce que la reprise est positive au parc depuis sa réouverture ? Est-ce que le public français est toujours bien présent ?

Oui, les clients attendaient forcément qu'on rouvre. Nous sommes bien évidemment un parc de loisirs accessible à toute personne de tout âge. Ils avaient besoin évidemment de se détendre à nouveau et ils ont répondu nombreux malgré les jauges, qui ont été mises en place. D'ailleurs l'une des particularités depuis cette pandémie c'est qu'actuellement il faut réserver son billet en ligne pour un jour précis. 

Margot Benabbas

| mercredi 6 octobre 2021 à 08:35 - Mise à jour le 7 octobre 2021 à 07:40

Sortie

Nos idées de sortie du week-end !

16/10/2021

Culture

Petite-Rosselle : l’art s’expose au Parc Explor Wendel

15/10/2021

Société

Sarreguemines : l'avenir du site des faïenceries vu par des étudiants architectes-urbanistes

15/10/2021

Société

Forbach : les élèves du lycée Blaise Pascal rendent hommage à Samuel Paty

15/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.