Actualité


Forbach ville solidaire pour accueillir les migrants

Forbach ville solidaire pour accueillir les migrants

Ça fait un an que la ville de Forbach est devenue une ville solidaire. Elle a donc accepté d’accueillir des réfugiés.

Et aujourd’hui, les villes de Forbach, Oeting, Stiring-Wendel, Petite-Rosselle et Freyming-Merlebach se partagent un peu plus de 270 migrants.

Ce sont majoritairement des Irakiens et des Syriens.

Et parmi eux beaucoup sont des Yézidis, cette communauté chrétienne d’Irak qui se fait persécuter par l’Etat Islamique.

Alors 1 an après, est-ce que la situation a vraiment changé pour la ville ?

Et bien non, selon Guy Kuhnen, adjoint au maire.

Contrairement à ce qu’on peut entendre la ville n’a pas été « envahies » par les réfugiés, il n’y a pas plus de migrants qu’avant, au contraire.

Et la situation ne risque pas d’évoluer.

L’Etat est d’accord avec la mairie pour dire que la ville de Forbach en a assez fait.

Et puis, la mairie préfère ne pas accueillir plus de migrants pour pouvoir mieux s’occuper de ceux qui se trouvent déjà sur le territoire.

Guy Kuhnen est catégorique : les réfugiés accueillis n’ont causé aucun problème dans la ville.

Au contraire, ce sont selon lui des personnes souvent très intelligentes  qui font de leur mieux pour s’intégrer.

Dans les rues de la ville, l’avis de l’adjoint au maire est plutôt partagé.

Les commerçants n’ont eu aucun problème avec ces nouveaux habitants.

Par exemple, Rodio de Studio Café, les 270 réfugiés ne lui posent aucun problème.

A Zweibrücken, des commerces ont déjà été vandalisés par des réfugiés.

Selon Rodio, s’ils agissent comme ça c’est pour réagir au rejet qu’ils subissent de la part de la population.

Lui veut les accueillir à bras ouverts, d’ailleurs il en a déjà servi plusieurs avec plaisir.

En se baladant plus loin, un commerçant dans un salon de thé nous a déclaré n’avoir jamais eu non plus de problème.

Tant que les réfugiés respectent les règles du pays il ne voit aucun problème à en accueillir.

Pour Florian Philippot, vice-président au Front National et ex-candidat à la Mairie de Forbach, l’annonce faite par la municipalité n’est juste pas possible.

Toujours selon Florian Philippot, la présence de migrants n’apporte rien de positif.

Par contre, le flux migratoire en Europe et en Moselle cause pour lui de nombreux problèmes.

Le Front National a son idée pour gérer la situation des migrants.

Radio Mélodie

| samedi 24 septembre 2016 à 06:49

Actualité

Sandrine, en route vers le Top de Colmar

12/11/2019

Actualité

Strasbourg : un séisme de magnitude 3,3 mesuré

12/11/2019

Actualité

Nicole Beckerich serait ''très fière d'être la première femme maire de Sarreguemines''

12/11/2019

Actualité

Delphine : la chanteuse qui s'exporte en Jamaïque

12/11/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.