Actualité


Le Bundestag a voté la vignette !

Le Bundestag a voté la vignette !

Le parlement allemand a voté aujourd'hui en faveur de la vignette ! 

Mais pour l'heure, la mise en application de cette loi reste incertaine. 

Des résistances se manifestent dans plusieurs Länder dont la Sarre et la Rhénanie-Palatinat et chez certains voisins européens.

A Sarrebruck, par exemple, la bourgmestre Charlotte Britz est opposée à la Maut, elle estime que ça engendrera des conséquences économiques négatives pour sa ville. 

De son côté, le parti de la chancelière Angela Merkel, la CDU réfléchit déjà à des solutions alternatives. 

Le ministre des transport lui, refuse les exceptions à la vignette auto. 

Il a rejeté la demande de la Sarre ou encore de la Rhénanie-Palatinat d’obtenir des dérogations pour les nombreux frontaliers français.

Les Länder n'ont pas pu empêcher le vote de la loi, par contre ils devraient pouvoir retarder son application. 

17.000 salariés de Moselle-Est travaillent en Sarre

Il faut préciser qu’en Moselle-Est, 17.000 salariés travaillant en Sarre et seront impactés et près de 4.000 en Rhénanie Palatinat.

Pour Arsène Schmitt, président du comité de défense des travailleurs frontaliers en Moselle, c'est un poids en plus pour les frontaliers. Le comité a donc tenté de réagir face à ce projet.

Même si le Bundestag a dit oui, ce n'est pas pour autant que le comité va baisser les bras.

De son côté, c'est un coup dur pour Gilbert Schuh, conseiller départemental et représentant de l'Eurodistrict Sarre Moselle.

Pouvoir d'achat, fréquentation des commerces, échanges,... la vignette va causer de nombreux freins.

Peut-on imaginer alors qu'une structure vienne aider au financement de la vignette ? Difficile à croire pour Gilbert Schuh.

Avec l'instauration de la vignette, les automobilistes non allemands, auront le choix entre une vignette à l’année, une vignette de dix jours ou une vignette de deux mois de validité.

Le montant sera calculé en fonction du véhicule.

Une inquiétude pour Alexandre qui vient de Zetting. Il circule quotidiennement par les autoroutes allemandes.

Une lueur d'espoir malgré tout ?

La résistance s’organise pour que la loi ne soit pas appliquée !

La Sarre avec entre autres le Schleswig-Holstein, la Basse-Saxe et la Rhénanie-Palatinat, prévoient de faire la demande en commission des transports de saisir le comité de conciliation réunissant le Bundestag et la chambre haute (Bundesrat). Cette démarche n’empêchera certes pas la loi d’exister.

Mais la durée de cette procédure pourrait s’étendre au-delà des élections législatives de septembre. Dans ce cas, la vignette auto appartiendrait vraisemblablement au passé car il est peu probable que la loi parvienne à recueillir une majorité au Bundestag après cette date.

Radio Mélodie

| vendredi 24 mars 2017 à 16:34 - Mise à jour le 27 mars 2017 à 00:00


//


//


//


//

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.