Actualité
Phalsbourg : les ex Depalor ne sont pas morts
Actualité - Publié le jeudi 14 septembre 2017 - Temps de lecture : 1 min

Photo d'archive Radio Mélodie

Les ex Depalor ne sont pas morts ! Michel Beltran et ses anciens collègues le prouveront cet après-midi devant le Conseil des Prud’hommes de Metz pour une nouvelle audience sur le caractère abusif du licenciement pour motif économique.

L’usine Depalor de Phalsbourg avait été ravagée par les flammes dans la nuit du 22 au 23 juillet 2013. Fin novembre de la même année, la direction décidait de ne plus redémarrer l’activité et de licencier 143 personnes.

0:00
0:00

Pour Michel Beltran et ses anciens collègues il y avait pourtant la possibilité de tout refaire ici, selon lui à ce moment-là, la société était largement bénéficiaire.

 

 


#actualité #phalsbourg #depalor #usine #économie #licenciement #emploi #prudhommes #justice #14septembre2017

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.