Actualité

Harskirchen : le moulin tourne à plein régime


par Julie Chaput
mercredi 4 décembre 2019 à 05:47

Photo : Julie Chaput

Le moulin d’Harskirchen en Alsace bossue tourne à plein régime. A l’approche des fêtes de Noël, ce n’est pas le travail qui manque pour Roger Roeser, meunier depuis 1975 ici. Reportage au cœur du moulin avec ce passionné !

Son N°1 - Harskirchen : le moulin tourne à plein régime

C’est dans ce lieu chargé d’histoire qu’on retrouve Roger Roeser. Nous sommes dans un moulin du 16ème siècle, acheté par son arrière-grand-père en 1920. Depuis 44 ans, c’est Roger Roeser qui gère la boutique. Et à 65 ans, il est toujours actif malgré la difficulté du travail. "A 17 ans on portait déjà des sacs de 50 ou 100 kg. Maintenant on a des sacs de 25 kg, c'est plus pratique".

Des kilomètres, il en fait : jusqu’à 30 par jour pour les plus grosses journées. Des sacs, il en porte ! Surtout en cette période de Noël. "Les mois de novembre et décembre, on produit le double des autres mois de l'année. Car les gens font beaucoup de bredele donc il y a plus de demandes que le reste de l'année".

Pour pouvoir assurer les commandes des clients particuliers et professionnels, le moulin tourne entre 16h et 18h par jour. Il produit entre 600 et 700 kg par jour en ce moment. Les journées sont longues… elles démarrent à 04h ou 05h du matin et se terminent vers 20h ou 21h.

Dans son moulin Roger possède des machines qui datent pour la plupart de 1921 ! Ça demande beaucoup d’entretien. Alors forcément, ses machines, Roger les bichonne. Et ces machines d’antan lui permettent de produire de la farine qu’il vend, mais qu’il utilise également avec sa femme pour leur restaurant de tartes flambées.