Actualité

Sarre-Union : Une trentaine de militants manifestent contre la ''réintoxication'' du monde


par Camille Bazin
mercredi 17 juin 2020 à 19:10

Photo : Camille Bazin

Ce mercredi 17 juin, de nombreux collectifs, syndicats et associations ont appelé à une grande mobilisation nationale pour agir contre la réintoxication du monde.

À Sarre-Union, ils étaient une trentaine à s’être rassemblé place de la République pour interpeller les passants sur l’urgence d’agir.

Son N°1 - Sarre-Union : Une trentaine de militants manifestent contre la ''réintoxication'' du monde

« Il faut changer la logique »

Bénédicte et Frédéric sont membres de l’association Atac, association qui dénonce le fonctionnement et les dérives des marchés financier. Selon eux, l’argent de nos impôts doit servir à nos services.

Frédéric nous raconte. « J’ai été aux urgences, hospitalisé il y a dix jours. J’étais en face de gens qui avaient commencé leur boulot à 17h et qui terminaient le lendemain à 7h du matin sans heures supplémentaires payées. Pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas ».

Pour Bénédicte, le message est simple, « il faut changer la logique qui est financière. Changer la logique capitaliste qui ne fonctionne pas, qui ne fonctionne qu’à l’exclusion, qui ne fonctionne qu’à la casse de l’environnement, qui profite de l’agent public, ce n’est plus possible ».

 

« On est là pour empêcher ce système économique de repartir »

Aux côtés d’Attac, Mathis, porte-parole du mouvement Youth For Climate. Pour lui, la crise sanitaire que vient de traverser la France doit nous fait réfléchir sur le monde d’après.

Aujourd’hui on sait qu’il faut arrêter de subventionner les entreprises polluantes or c’est ce qu’on n’arrête pas de faire même si dans le discours de notre président ça commence un tout petit peu à changer. Nos propositions c’est vraiment de profiter de cette période pour réfléchir à quel monde d’après nous voulons et aussi d’essayer de commencer à le mettre en place. Au niveau des emplois on sait que ça va être compliqué mais aujourd’hui on sait q qu’il faut entamer cette transition.  

La Convention citoyenne pour le climat remettra ce dimanche, à l’exécutif, son rapport pour réduire de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030.