Droits des femmes : ''ça évolue mais il reste beaucoup de choses à faire'' - Radio Mélodie

Actualité

Droits des femmes : ''ça évolue mais il reste beaucoup de choses à faire''


par Margot Benabbas
lundi 8 mars 2021 à 10:53

Son N°1 - Droits des femmes : ''ça évolue mais il reste beaucoup de choses à faire''

Anna MATTEOLI – Directrice du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles du Bas-Rhin

Aujourd’hui, 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Au CIDFF, vous œuvrez dans ce sens à travers différentes missions.

Pour commencer on va revenir sur l’actualité de ces derniers mois. Les faits de viols et de violences intrafamiliales ont progressé, pour la troisième année consécutive. L'année 2020, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 11% de plaintes en plus pour des faits de viols et 9% en plus pour des faits de violences intrafamiliales. Est-ce qu’au CIDFF vous avez eu plus de signalements également en 2020 ? est-ce qu’on a noté une hausse des violences intrafamiliales dans le Bas-Rhin ?

Ce qu'il faut noter c'est que le phénomène des violences faites aux femmes est un phénomène qui est malheureusement très très très ancien donc au quotidien on reçoit de nombreuses victimes de violences. Ce qui est à noter en 2020 c'est la mise en lumière par les médias, par la société. Et sans avoir les chiffres précis je pense que ce qu'il faut noter ces dernières années c'est que la société juge que c'est de plus en plus intolérable et donc on a de plus en plus de signalements notamment par les voisins.  

Vous faites la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Quelle est la situation aujourd’hui ? dans les domaines de l’emploi ? de la vie familiale ? est ce qu’on avance ou est-ce qu’il y a des domaines dans lesquels c’est encore compliqué ?

De manière formelle, par rapport à la loi c'est sûr qu'il vaut mieux être en 2021 qu'en 1930, à cette échelle-là il y a un progrès. Par exemple au niveau des salaires, le salaire féminin a été supprimé dans la loi en 1946. Cependant les chiffres sont tenaces et montrent que de manière assez générale il y a toujours environ 20% de différence entre les salaires des hommes et les salaires des femmes. Et encore un chiffre qui fait réfléchir c'est le partage des tâches domestiques qui est quand même toujours aujourd'hui de la charge des femmes, on parle de cette fameuse charge mentale. Donc ça évolue mais il reste beaucoup de choses à faire. 

On va parler un peu de votre actualité. Le 22 mars vous organisez un colloque en visio sur les violences sexuelles et sexistes au travail, est ce que vous pouvez nous en dire plus sur cet évènement ?

C'est un événement qui met la lumière sur un phénomène particulier, les violences sexuelles et sexistes au travail. C'est vrai que pendant très longtemps les entreprises étaient un peu en dehors de cette question des violences au travail. Cependant, là-aussi les chiffres sont tenaces et il y a de nombreuses femmes qui sont victimes de violences sexuelles et sexistes au travail donc nous avons décidé de faire un coloc qui réunit des professionnels, des spécialistes de la question : des psychologues, des juristes, des sociologues et également des entreprises qui vont nous dire comment dans leur quotidien elles traitent de cette question  

Vous intervenez aussi régulièrement auprès des scolaires, comment on sensibilise les jeunes à ces questions de l’égalité filles-garçons, du consentement, du sexisme…  ?

En préalable, il faut savoir que les jeunes aujourd'hui sont beaucoup plus sensibilisés à cette question et ça c'est un progrès. Quand on intervient dans les classes, on intervient sous forme de discussion on ne vient pas avec un discours descendant. On les fait réfléchir avec évidemment des vidéos, des outils interactifs, mais ce qui nous importe c'est vraiment de pouvoir créer un espace de dialogue pour qu'ils puissent, eux s'exprimer sur cette question de l'égalité et du consentement et des violences et de la cybercriminalité. 

Contacter le CIDFF du Bas-Rhin 

Site : http://basrhin.cidff.info/

Facebook.

Téléphone : 03 88 32 03 22

Il y aussi une antenne à Sarreguemines et Forbach.


Dans le reste de l'actu...

Goetzenbruck : une femme et un chat secourus dans un accident la route

il y a 7 h 7 min

Sarreguemines : comment un corps a-t-il pu rester pendant 8h au bord de l'eau ?

il y a 8 h 4 min

Cécifoot, biathlon et skate : une semaine pour découvrir les valeurs des JO au collège de Stiring-Wendel

il y a 11 h 42 min

Grève du 27 janvier : ''On trouve aujourd’hui de plus en plus de salariés qui doivent choisir entre rouler, se chauffer ou manger, c’est insupportable''

il y a 12 h 40 min

L’EHPAD du futur arrive à Sarreguemines

il y a 15 h 13 min

St-Jean-Kourtzerode : après l'incendie, la chocolaterie Plumerey se réinvente

il y a 16 h 2 min

Le corps de Mustafa Özdilek retrouvé dans la Sarre

il y a 1 jour 1 h 2 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLe centre hospitalier de Saverne a reçu un beau chèque de la part du Rohan Athlétisme Club

il y a 4 h 49 min

Flash InfoLe périscolaire de Sarreguemines est fermé en raison de cas de Covid

il y a 5 h 34 min

Flash InfoAttention ça va glisser sur les routes en cette fin de journée

il y a 5 h 43 min

Flash InfoLa grève a été suivi par près de 8% des personnels de l’éducation nationale dans l’académie de Nancy Metz

il y a 6 h 4 min

Flash InfoUne sexagénaire et un chat ont été secouru après un accident de la route à Goetzenbruck

il y a 6 h 5 min

Flash InfoLe Canard Enchaîné dévoile un conflit entre Jean Rottner et Emmanuel Macron 

il y a 11 h 55 min

Flash InfoLe Conseil Régional des Jeunes recherche des candidats

il y a 11 h 56 min

Voir toute l'actu

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.