Société

Behren : les 5èmes ont travaillé leur estime de soi grâce à un concours d'éloquence


par Cédric Kempf
mercredi 25 mai 2022 à 05:29

Les élèves de 5ème du collège Robert Schuman de Behren ont travaillé leur estime de soi dans un concours d’éloquence

Tout au long de l’année, les jeunes adolescents ont dû préparer un réquisitoire et une plaidoirie pour un concours d’éloquence qui s’est tenu hier matin.

Son N°1 - Behren : les 5èmes ont travaillé leur estime de soi grâce à un concours d'éloquence

MENSONGE ! CALOMNIE ! BLASPHEME !... SILENCE !

La justice peut-elle se tromper ? Et c’est sur Jeanne d’Arc que les élèves de 5ème 2 se sont penchés. Fabienne D’Angelo est leur professeur de français.

On a cherché sa biographie, on a cherché des documents et on a regardé le film de Luc Besson. Ça nous a permis au fur et à mesure qu'on a regardé le film de noter les arguments.

Mais c’est une préparation encore plus poussée qui a été proposée aux collégiens. Céline Margherita-Plontz, coordinatrice Rep+ à Behren.

Les élèves ont rencontré différents professionnels. Ils ont rencontré un conteur, ils ont travaillé sur l'empathie. Ils ont rencontré un professeur de philo et ils ont mené des ateliers philo. Ils ont appris à donner leur avis et à écouter l'avis des autres. Et ensuite, ils ont travaillé avec un intervenant du théâtre pendant plusieurs mois.

Et après quelques mois de travail…

Elle mérite vraiment le feu ! Seul le feu peut venir à bout d'une sorcière. 

Elle a donné sa vie à Dieu et à la France... Et on veut la condamner ? 

La classe de 5ème 2 a remporté le concours. Soumaya et Inès en gardent de bons souvenirs.

Alors pour moi c'était facile, surtout de parler devant les autres classes. - Inès

Et ce qui était difficile, c'était de faire des gestes et de parler fort. - Soumaya

Satisfaction aussi pour leur professeur de français.

J'ai des élèves qui n'osaient pas du tout de faire des gestes, je pense à Rayane qui là, super, a fait des gestes et est rentré dans le personnage. Voilà, ça a été un travail de longue haleine. On a avancé petit pas à petit pas.

L’objectif final était surtout de les mettre à l’aise à l’oral pour leur avenir et leurs futurs examens.