Economie

Wolfskirchen : Pour Valentin Bricka ''le futur de l'agriculture passera par des terres en meilleure santé''


par Cédric Kempf
vendredi 11 novembre 2022 à 05:19

Pour Valentin Bricka ''le futur de l'agriculture passera par des terres en meilleure santé''

A 26 ans, Valentin Bricka croit en l’avenir des agriculteurs. Depuis 5 ans, il a repris l’exploitation familiale à Wolfskirchen et a radicalement changé de méthodes. Les vêlages se font désormais au printemps, un pâturage tournant dynamique est mis en place, et Valentin est passé à une culture en semis direct. Trois nouvelles pratiques qui commencent à payer. Il nous en dévoile les avantages.

Son N°1 - Pour Valentin Bricka ''le futur de l'agriculture passera par des terres en meilleure santé''

Ces méthodes de travail me permettent de diminuer les charges, diminuer le temps de travail ou bien d'augmenter les rendements. Par exemple, pour le semis direct, ça demande moins de fioul, et ça permet, à terme, de gagner en fertilité biologique du sol.

Pour nous montrer les résultats qu’il obtient, il nous a emmené sur ses terres pour nous expliquer les bienfaits, en sortant un ancien pied de maïs.

On a pu directement voir qu'il y a plein de vers de terre autour; on peut voir aussi les traits blancs là, ce sont des mycorhizes. Ce sont des champignons du sol qui n'apparaissent vraiment que lorsque le sol n'est pas travaillé, et qui permettent en fait, de créer un système d'échanges entre les plantes et le sol.

Alors qu’une agriculture bio est dans l’air du temps, Valentin est resté dans le conventionnel.

Pour moi, le futur de l'agriculture passera plutôt par des terres en meilleure santé, par une diminution du travail du sol, et par l'utilisation de terres vivantes. Elles pourront capter, grâce à la matière organique, du carbone dans l'air, plus d'eau, et elles pourront réguler, à terme, le climat.

Aujourd’hui, Valentin se dit optimiste pour l’avenir. Le prix du lait est meilleur et ses charges n’augmentent pas.

On a une vision plus optimiste sur l'avenir qu'il y a 3-4 ans. Si je donne la véritable raison, c'est parce que depuis les temps anciens, lorsque tout va bien, l'agriculture va mal, et lorsque tout va mal, l'agriculture va bien.

La pandémie et les conflits mondiaux permettent, selon lui, une production locale plus intéressante. Le natif de Gœrlingen se donne donc les moyens de réussir.


Dans le reste de l'actu...

Après le choc du cambriolage de son salon de thé à Sarrebruck, le gérant Julien Froehlich témoigne

il y a 10 h 5 min

Pas de neige prévue ces prochains temps en Moselle-Est et en Alsace-Bossue, mais attention aux chaussées glissantes

il y a 15 h 15 min

Stiring-Wendel : Un piéton perd la vie percuté par une voiture

il y a 16 h 59 min

Bâle-Jérusalem à pied : Bernard et Geneviève ont marché 4800 km à travers 13 pays

il y a 20 h 25 min

Woustviller : À trois semaines de Noël, c’est le rush pour les salariés de La Poste

il y a 21 h 25 min

Alliance Santé SaarMoselle, les élus s'engagent pour une meilleur offre de soins transfrontalière

il y a 1 jour 17 h 40 min

Gagnez votre buffet du Nouvel An !

il y a 1 jour 19 h 26 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLes migrants de la place de l’Etoile à Strasbourg ont été délogés

il y a 9 h

Flash InfoUn incendie s’est déclaré dans un immeuble à Freyming-Merlebach

il y a 9 h 10 min

Flash InfoLa ville de Nancy va passer presque entièrement à 30km/h !  

il y a 9 h 53 min

Flash InfoBeau succès pour la course contre le cancer de Metz !

il y a 9 h 54 min

Flash InfoLe dépôt des armes a connu de bons résultats en Moselle

il y a 9 h 54 min

Flash InfoA Strasbourg, les migrants de la place de l’étoile ont été délogés

il y a 9 h 54 min

Flash InfoCe week-end, on pourra encourager l’Equipe de France de foot en quarts de finale mais surtout, Lissandro de Théding à l’Eurovision junior 

il y a 19 h 29 min

Voir toute l'actu