Un jeune mosellan décroche le prix Franco-Allemand ''avenir professionnel'' dans la catégorie des apprentis


par Lucas Michels
mercredi 15 mai 2024 à 05:37

Un jeune mosellan décroche le prix Franco-Allemand ''avenir professionnel'' dans la catégorie des apprentis

Le 14 novembre dernier, à Paris, Mathéo Tonnelier, élève au lycée Ernest Cuvelette de Freyming en bac pro métier du froid et des énergies renouvelables, a décroché le premier prix de l'apprentissage transfrontalier. Il vise à récompenser les jeunes apprentis, plein d’ambitions, qui ont une formation en entreprise en Allemagne.

Son N°1 - Un jeune mosellan décroche le prix Franco-Allemand ''avenir professionnel'' dans la catégorie des apprentis

À 16 ans, Mathéo est déjà lauréat d’un concours franco-allemand. Pour lui, c’est un accomplissement.

Ça fait chaud cœur, parce que c’est la première fois que je gagne un gros prix comme celui-ci, et puis, c’est important, c’est gravé dans ma mémoire.

S’il a choisi cette formation, et d’aller travailler à l’étranger, c’est pour une raison particulière.

Ma famille parle allemand, et c’est mieux pour moi, l’Allemagne, parce que ça paye mieux.

Ce prix lui donne encore plus d’ambitions pour la suite.

Ça motive. Ça me pousse à aller plus loin dans ce que je veux faire.

Il a appris sa victoire d’une façon un peu particulière.

Je n’étais pas du tout au courant. On m’a juste dit que j’étais candidat de ce concours, et quand je suis arrivé sur place, à Paris, on m’a dit que j’étais le gagnant de ce prix. Ça fait une surprise. J’étais étonné et très content.

C’est Cindy Adam, directrice déléguée à l’apprentissage au Greta CFA Lorraine Est, qui a tenu à inscrire Mathéo.

C’est notre seul et unique apprenti que nous avons au niveau d’un CFA français et d’une entreprise allemande. C’est notre seul apprenti Franco-Allemand. C’est pour ça qu’il avait les prérequis et que nous avons pu candidater. Il a remporté, comme prix, la somme de 1500 €.

Et pour le proviseur du lycée Ernest Cuvelette à Freyming-Merlebach, Philippe Carrara, le parcours de Mathéo est un exemple.

Il y a de la fierté pour l’établissement, pour les équipes enseignantes, et pour les autres élèves, puisque c’est moteur, vu qu’il est toujours en intégration, donc, il est au sein de la classe, et ça peut motiver des élèves qui étaient peut-être hésitants, ou qui s’auto-censurent.  

Plus tard, Mathéo souhaiterait travailler en tant que climatiseur frigoriste. En attendant, il fait l’honneur de ses proches.


Un site fièrement propulsé par