Actualité

La SMART passe officiellement aux 39 heures !


par Radio Mélodie
samedi 1 octobre 2016 à 12:05

La SMART passe officiellement aux 39 heures !

Les employés de l'usine Smart de Hambach sont officiellement passés samedi, malgré l'opposition des syndicats majoritaires, aux 39 heures payées 37.

«Nous étions à 37 heures déjà, et on passe au 1er octobre à 39 heures», a indiqué Jean-Yves Schmitt, directeur de la communication de l’usine. «Lors du premier changement, de 35 heures à 37, il y avait eu une augmentation de salaire, mais pas cette fois», a-t-il ajouté.

Si la mesure est effective depuis vendredi 30 septembre à minuit, c’est lundi matin qu’elle sera dans les faits adoptée par les ouvriers. Les dispositifs concernant les cadres - une réduction des jours de RTT - seront, eux, mis en place début 2017.

LONG BRAS DE FER

Ces changements sont le fruit d’un long bras-de-fer entre la direction de l’usine et les organisations syndicales, sur fond de menace de délocalisation, d’ambiance «délétère» selon les syndicats et de mouvement anti-loi Travail.

Le 11 septembre 2015, ce «Pacte 2020» avait été soumis à un référendum d’entreprise purement consultatif, mais qui avait suscité un grand intérêt médiatique et de nombreux commentaires politiques.

EN ECHANGE AUCUN LICENCIEMENT

Le «pacte 2020» prévoit un passage aux 39 heures hebdomadaires de travail, avant un retour aux 37 heures en 2019, puis aux 35 heures en 2020. En échange, la direction assure qu’elle ne procédera à aucun licenciement économique d’ici là.

Les quelque 800 salariés ayant participé au vote l’avaient approuvé à 56%. Mais le scrutin avait révélé les divisions du personnel, entre d’un côté des cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise qui avaient dit «oui» à 74%, et de l’autre des ouvriers qui n’avaient été que 39% à approuver le projet.

SYNDICATS OPPOSES

Après ce référendum, la CGT et la CFDT, majoritaires à elles deux puisqu’elles représentent 53% des salariés, avaient cependant mis leur veto au projet de la direction.

Après de nouvelles semaines tendues, et pour contourner cette opposition, la direction a alors proposé aux employés de signer des avenants individuels à leurs contrats de travail. Le 18 décembre, elle annonçait que plus de 95% des employés les avaient signés.

Des signatures obtenues «sous la pression», de la part de salariés «apeurés», avait alors dénoncé Didier Getrey, de la CFDT Métallurgie Moselle. 

AFP


Dans le reste de l'actu...

Une plateforme en ligne pour acheter local en Alsace Bossue

il y a 3 h 10 min

Stiring-Wendel : En pleine inflation, quelle vision ont les enfants de l'argent ?

il y a 6 h 42 min

Sarreguemines : Une nouvelle résidence pour seniors sort de terre

il y a 6 h 59 min

Pont-à-Mousson : Du cristal au verre dans tous ses éclats !

il y a 1 jour 20 min

Grand-Est : Les bouchers-charcutiers en danger face à l'explosion des prix de l'énergie

il y a 1 jour 2 h 14 min

Deux blessées dans un choc entre Sarre-Union et Domfessel

il y a 1 jour 2 h 27 min

Dieuze : Quelques mois après la reprise, les salariés de Rafer manifestent pour leur avenir

il y a 1 jour 6 h 12 min

Voir toute l'actu

Flash InfoAu mois de décembre, les bus de la communauté d’agglomération de Saint-Avold deviennent gratuits 

il y a 5 h 55 min

Flash InfoA Metz, le collège Philippe-de-Vigneulles est fermé jusqu’aux vacances de Noël 

il y a 6 h

Flash InfoL’éclairage public va être totalement coupé une partie de la nuit à Rohrbach-lès-Bitche 

il y a 6 h 1 min

Flash InfoLes premiers flocons de neige tomberont-ils ce week-end dans la région ?

il y a 6 h 1 min

Flash InfoA Petite-Rosselle, un conducteur perd le contrôle de son véhicule et termine sa course dans un lampadaire

il y a 19 h 3 min

Flash InfoIntermarché Sarreguemines lance la mission zéro papier

il y a 19 h 25 min

Flash InfoAlors qu’on se rapproche de la fin de l’année, l’association Wings of the ocean sort à nouveau son calendrier des « Dieux du sale »

il y a 19 h 39 min

Voir toute l'actu