Actualité


Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Photo facebook : Oberbürgermeister Uwe Conradt

Pour la première fois, depuis le début de la crise sanitaire, le maire de Sarrebruck, Uwe Conradt, s'exprime dans la presse française.

Par téléphone, nous sommes revenus avec lui sur différents sujets : reprise de l'école, fermeture des frontières, événements,... Uwe Conradt a tout évoqué à notre micro.

Reprise de l'école

Son N°1 - Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

En France, les écoles doivent rouvrir à partir du 11 mai, et en Allemagne, à partir du 4 mai déjà. Comment la Ville de Sarrebruck s’est-elle préparée à cette réouverture et à quoi ressemblera la vie scolaire avec le covid-19 ?

Pour commencer, je voudrais dire que de nombreuses écoles sont restées ouvertes pour assurer un accueil d’urgence et que ce sont les cours proprement dits, qui vont reprendre. Le gouvernement sarrois nous dira dans les prochains jours quelles classes vont rouvrir. Il est question de rouvrir d’abord les classes terminales ce qui, pour les écoles gérées par la Ville, correspond aux classes de CM2. Nous veillons à ce que des produits désinfectants soient mis à disposition. En plus, à l’échelle du Land, nous organisons une distribution de masques à tous les citoyens, si bien que les parents pourront en équiper leurs enfants.

La situation économique

Son N°2 - Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Quelle est la situation économique à Sarrebruck ? La Ville a-t-elle mis des aides en place ?

Il est encore trop tôt pour évaluer l’impact économique de la crise du coronavirus. Les gouvernements fédéraux et sarrois ont pris des mesures de soutien au secteur économique et c’était la chose à faire parce que, tout d’abord, il ne s’agit pas d’une crise économique à l’échelle de la ville, mais de tout le pays. Nous soutenons bien entendu ces mesures, et surtout, nous veillons à ce que les secteurs économiques qui sont peut-être insuffisamment soutenus, le soient davantage. Cette semaine, j’ai adressé un courrier à tous les artistes, tous ceux qui organisent des événements, au secteur économique de la création car il est probable que c’est dans ce secteur que la crise se fera sentir le plus longtemps. Il va s’écouler beaucoup de temps avant que nous ayons de nouveau des événements et donc, je souhaite organiser un dialogue avec tout ce secteur pour que nous voyons comment traverser cette crise ensemble et quelles mesures seraient utiles. C’est l’un de mes chantiers du moment.

Les frontières 

Son N°3 - Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Vous l’évoquiez tout à l’heure, le virus ignore les frontières ; quand pensez-vous que les frontières entre la Sarre et la Moselle, et en général, devraient être rouvertes ?

Alors tout d’abord, je veux dire quelque chose au sujet de ces frontières fermées, ou plutôt, barricadées. Je voudrais que toutes ces barricades soient retirées, entièrement, et immédiatement. Au fond, pour notre pays, c’est une honte d’avoir barricadé ces frontières. J’ai insisté sur l’inanité de cette mesure dès le début, je me suis exprimé contre et je suis heureux que tant de maires de l’Eurodistrict m’aient suivi dans l’appel que j’ai lancé et transmis au président Macron et à Angela Merkel. On peut contrôler les flux, mais on n’a pas le droit de barricader une frontière. C’est un acte grave et j’espère que l’amitié franco-allemande surtout ici, dans la région, n’en souffrira pas. Nous devons traverser cette crise ensemble.

Son N°4 - Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Très concrètement, pour nos auditeurs, quand pourrons-nous à nouveau faire nos courses en Allemagne ?

J’aimerais beaucoup pouvoir vous répondre. En tant que maire de Sarrebruck, j’aimerais mieux aujourd’hui plutôt que demain. En attendant, les travailleurs frontaliers, eux, peuvent évidemment faire leurs courses chez nous et peuvent, en général, faire tout ce que les habitants de Sarrebruck peuvent faire. Il n’y a pas de règles spécifiques pour les travailleurs frontaliers, seul s’impose à eux comme à tout le monde, le respect des gestes barrière. Donc, tous ceux qui sont autorisés à traverser la frontière, peuvent faire chez nous, tout ce que nous y faisons.

Les événements et le tourisme

Son N°5 - Uwe Conradt, le maire de Sarrebruck, répond à nos questions - Partie 2

Nous ne pouvons certainement pas dire aujourd’hui, quand il y aura un retour à la normale, mais l’été arrive bientôt et c’est une période où Sarrebruck est très animée ; alors qu’en est-il de la fête de la vieille ville et du Saarspektakel, entre autres ?

Le Saarspektakel et la fête de la vieille ville sont annulés parce que les grands événements, les manifestations qui rassemblent beaucoup de monde sont interdits jusqu’au 31 août. Et je pars malheureusement du principe que de nombreux événements seront annulés cette année, mais dans le même temps, j’espère qu’à partir d’une certaine date, nous pourrons maintenir des événements, des fêtes plus petites en y instaurant des règles spécifiques. Je ne peux pas indiquer de date précise, mais c’est l’espoir que j’ai, entre autres, pour donner une perspective aux artistes et pour que tous ceux qui ne peuvent pas partir en vacances, qui ne peuvent pas visiter la France et tous les pays où nous aimons tant nous rendre, puissent se faire plaisir tout en restant à la maison, et je serais particulièrement heureux si les frontières étaient alors ouvertes, et si nous pouvions faire de cet été, l’été de l’amitié franco-allemande.

Cédric Kempf

| mardi 28 avril 2020 à 05:06 - Mise à jour à 08:34

Société

Tribunal de Sarreguemines : la priorité est donnée à la lutte contre les violences intrafamiliales et à la justice de proximité

23/09/2021

Economie

Le Foire Internationale de Metz démarre demain avec 350 exposants

23/09/2021

Santé

Freyming-Merlebach : une académie du bonheur pour améliorer le bien-être

23/09/2021

Société

Rencontre avec Eléna, passionnée de pâtisserie depuis son plus jeune âge

23/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.