Actualité


Alsace-Bossue : On vaccine et on espère un retour à la vie normale

Alsace-Bossue : On vaccine et on espère un retour à la vie normale

C’est parti ! On vaccine désormais en Alsace-Bossue.

Un centre de vaccination est ouvert à Drulingen depuis ce lundi. Sur ce territoire, on est prudent et on espère bientôt un retour à la vie normale.

Son N°1 - Alsace-Bossue : On vaccine et on espère un retour à la vie normale

Le seul centre de vaccination en Alsace-Bossue vient d’ouvrir et il était temps selon Jacques Hinschberger, référent médical du centre de vaccination, même si la situation s’est améliorée sur ce territoire.

Pour l'instant la situation paraît relativement calme mais aux dernières statistiques, on a quand même 39% de variant anglais.

La vaccination est donc importante pour les + de 75 ans et les personnes à risque. En Alsace-Bossue, on compte 25 000 habitants.

On a environ 2800 patients au-delà de 75 ans dont 500 en EHPAD environ, donc y a du travail à faire.

Tous les créneaux de la semaine ont été pris par les personnes concernées. Elles attendaient le vaccin avec impatience.

Je suis contente d'être vaccinée, c'est quand même une sûreté. - Jacqueline, patiente de Waldhambach

Ca rassure quand même, je prends aussi le vaccin contre la grippe. - Marlène, patiente de Trois-Maisons

Pour ces débuts, le centre a 180 doses par semaine du vaccin Pfizer. Mais ce chiffre va vite augmenter selon Raphaël Bauer référent opérationnel et directeur adjoint de la com’com.

On va passer à 360 à la fin du mois donc du coup, on pense que d'ici deux mois, toute cette population sera couverte. Au fur et à mesure, on l'ouvrira à une population un peu plus jeune, de 50 à 75 ans.

Un retour à la vie normale est espéré rapidement en Alsace-Bossue.

Dans nos projections, on pense en tout cas qu'on pourra vivre de façon plus détendue et sereine en Alsace-Bossue d'ici juin/juillet.

En tout cas, en attendant, sur le site, tout est fait pour se sentir à l’aise et ne pas stresser : jeux de lumière, expo sur des monuments du secteur et une bonne tisane.

Cédric Kempf

| mardi 9 mars 2021 à 05:06 - Mise à jour à 06:34

Santé

Moselle : 30% des femmes âgées entre 15 et 65 ans ne consultent pas de gynécologue

22/09/2021

Buzz - People

Sarralbe : Louise Keyser, 19 ans, rêve de devenir Miss Lorraine

22/09/2021

Initiative

Spicheren : ils vont chausser leurs baskets pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques

22/09/2021

Santé

51% des 12-17 ans ont un schéma vaccinal complet en Moselle

21/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.