Actualité


L’ARS Grand-Est lance un appel à renforts pour les hôpitaux

L’ARS Grand-Est lance un appel à renforts pour les hôpitaux

Photo : Shutter Stock

Face à l’accélération épidémique, l’ARS Grand-Est lance un appel aux professionnels de santé afin de venir renforcer les équipes de soignants.

Des établissements de santé en tension

Les établissements de santé de notre région sont confrontés à une forte tension. Plus de 2600 personnes sont actuellement hospitalisées dont 480 en réanimation, soins intensifs ou soins continus. Le nombre de nouvelles hospitalisations et de nouvelles admissions en réanimation et soins intensifs pour Covid-19 reste à un niveau soutenu.

« La poursuite de la mobilisation des professionnels est donc cruciale pour non seulement prendre en charge les patients atteints de Covid-19, mais aussi tous les autres patients et permettre ainsi un roulement des équipes hospitalières. » explique l’ARS dans un communiqué.

Dans ce contexte, plus de 500 étudiants en santé sont actuellement mobilisés en renfort dans les structures de soins de la région Grand Est (médecins, pharmaciens, infirmiers, infirmiers spécialisés, aides-soignants) et 45 professionnels (médecins, infirmiers, aide soignants, kinésithérapeutes) sont venus en renforts depuis cette semaine via la réserve sanitaire.

Des besoins en personnel pour cet été

L’ARS Grand Est avait, dès l’été 2020, lancé un appel aux volontaires via le site renfort RH pour recenser les professionnels qui peuvent intervenir ponctuellement en renfort et en fonction de leur disponibilité dans les structures de soins.

Ce jour, l’ARS Grand Est fait appel, une nouvelle fois, aux professionnels de santé retraités, étudiants, libéraux ou déjà inscrits à la réserve sanitaire pour venir renforcer les hôpitaux du Grand Est.

Qui est concerné ?

• Les étudiants en santé : ils peuvent tous être mobilisés, en tenant compte de la situation des étudiants en dernière année de formation, ainsi que des périodes d’examens. Ils perçoivent alors une indemnité exceptionnelle de stage durant cette période, par exemple une majoration de 100 % pour les étudiants en médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie.

• Les professionnels de la réserve sanitaire : leur rémunération est augmentée, par exemple de 125 € à 200 € par jour pour une infirmière en activité.

• Les professionnels de santé hospitaliers et libéraux à la retraite : ils ne sont pas soumis au plafonnement du cumul de leur retraite et de leur revenu d’activité s’ils exercent cette activité, médicale ou paramédicale, dans un service Covid-19.

• Les médecins libéraux : en cas de perte d’activité, leurs frais fixes sont indemnisés, ce qui leur permet de renforcer les services Covid-19, puis de reprendre leur activité.

Les professions les plus recherchées sont les médecins, infirmiers, infirmiers spécialisés en soins critiques, aides-soignants et kinésithérapeutes.

Tous les volontaires sont invités à donc s’inscrire depuis cet été sur la plateforme : https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/

Camille Bazin

| lundi 12 avril 2021 à 18:09 - Mise à jour à 18:18

Actualité

Un centre de vaccination sans rendez-vous ouvre au B’est

02/08/2021

Actualité

Bon plan : Le mystique temple du Donon

02/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.1) : Jean-Paul Meyer raconte l'histoire de la commune dans des livres

02/08/2021

Actualité

Bitche : Près de 200 personnes rendent hommage à Karine Schaaff

02/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.