Actualité


Des travailleurs étrangers nationalisés pour leur engagement pendant la crise

Des travailleurs étrangers nationalisés pour leur engagement pendant la crise

Le gouvernement a choisi d'accélérer la procédure des demandes de nationalité françaises des travailleurs étrangers qui étaient en première ligne durant la crise du Covid-19. Afin de leur donner leur nationalité française en bonne et due forme, la préfecture de la Moselle a organisé une cérémonie ce mercredi 9 juin, présidée par Laurent Touvet, préfet de Moselle.

Son N°1 - Des travailleurs étrangers nationalisés pour leur engagement pendant la crise

Ils étaient 2 000 à obtenir ce mercredi 9 juin la nationalité française partout sur le territoire, selon les dires du préfet de la Moselle, dans son discours de bienvenue aux nouveaux citoyens. Ils étaient 14 à la préfecture de la Moselle. Plusieurs métiers étaient représentés : aide-soignant, médecin, anesthésiste, employé de commerce ou encore restaurateur et venant de tout horizon : l'Algérie, la Bosnie-Herzégovine, le Cameroun, le Maroc, la Bulgarie, la Roumanie, la Tunisie et la Syrie. 

Après la projection d'un film intitulé "Devenir français" expliquant les droits et les devoirs des citoyens français et un discours du préfet, chaque personne était appelée à venir récupérer un carnet contenant les papiers prouvant sa nationalité française. Laurent Touvet, préfet de la Moselle, revient sur l'importance de cette cérémonie. 

Il a été décidé d’accélérer l’instruction des demandes de nationalité française des personnes qui avaient particulièrement aidé pendant la crise sanitaire. Pour les remercier, pour les récompenser, leur dossier a été examiné beaucoup plus vite et un certain nombre sont devenus français assez récemment. C'était l'occasion de les réunir ensemble pour montrer que dans la diversité de ces métiers, dans une période difficile pour la France, des personnes qui n'étaient pas françaises ont aussi contribué à la solidarité et à la fraternité.

Une cérémonie sous le signe de l'émotion

Galina Nedcher vient de Bulgarie et est arrivée en France en 2008. Elle est médecin, anesthésiste et réanimatrice au service de réanimation de Sarreguemines. Elle a préparé son dossier de demande de nationalité il y a deux ans. C’est un grand moment plein d’émotion pour elle de recevoir la nationalité française.

Vous savez, pour moi, c’est un cadeau. Je suis vraiment très émue parce que c’est un aboutissement d’un rêve. J’ai trois moments très importants dans ma vie : mon diplôme de médecin, la naissance de ma fille et la nationalité française.

 

Du côté de la famille Cardi, Antoine, Eugénie et leur fille de 12 ans Rebecca ont obtenu leur nationalité française avec beaucoup d’émotion également. Leur deuxième fille Léa, ayant eu 18 ans depuis que la demande a été effectuée, doit encore patienter que son dossier soit accepté. Fuyant la guerre, la famille Cardi est arrivée de Syrie il y a 8 ans. Ils tiennent depuis cinq ans un restaurant italien au centre-ville de Metz. Eugénie explique pourquoi ils ont choisi la France.  

Au début, les enfants étaient à l’école française à Alep donc il n’y avait pas un problème de la langue, sauf pour nous. On le parlait un peu, mais pas trop.

Son mari Antoine surenchérit :

C’est un pays accueillant, il y a un meilleur système de sécurité sociale et les gens sont sympas.

Les Cardi sont impatients de pouvoir user d’un de leurs nouveaux droits : voter dimanche 20 juin prochain. 

Quelques chiffres

Au 31 mai 2021, au niveau national, 11 893 demandes de naturalisation ont été déposées au titre de la reconnaissance covid. Parmi ces demandeurs, on retrouve des travailleurs en première ligne, ainsi que leurs conjoints et leurs enfants mineurs. Sur ces 11 893 demandes, 5 887 personnes ont acquis la nationalité française (5 389 naturalisations et 498 procédures déclaratives). En Moselle, également au 31 mai 2021, 111 demandes de reconnaissance covid ont été déposées dans le département. 71 personnes ont acquis la nationalité française via ce dispositif.

Elise Jeannelle

| vendredi 11 juin 2021 à 06:10 - Mise à jour à 14:22

Culture

Morhange : l’Église Saint-Pierre et Saint-Paul fête ses 600 ans

17/09/2021

Sport

Moselle Open : un casting royal pour la 18e édition !

17/09/2021

Actualité

Etzling : Ilann, 9 ans, enfant ''miraculé'' après une lourde chute

17/09/2021

Actualité

Journées Européennes du Patrimoine : la Ligne Maginot Aquatique à Hoste

17/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.