Guenviller (Ep.2) : l'orgue de l'église St-Lambert fête ses 144 ans - Radio Mélodie

Actualité

Guenviller (Ep.2) : l'orgue de l'église St-Lambert fête ses 144 ans


par Elise Jeannelle
mardi 17 août 2021 à 05:24

Toute cette semaine, on vous emmène à Guenviller. Aujourd’hui, on fait une halte à l’église St-Lambert, pour en savoir un peu plus sur son orgue qui fête cette année ses 144 ans. Cet orgue a su échapper à l’épreuve du temps et des guerres et n’a été restauré qu’une seule fois en 2021. On en parle avec le chef de la chorale paroissiale Hubert Porte et l’organiste Jean-Luc Steinmetz.

Son N°1 - Guenviller (Ep.2) : l'orgue de l'église St-Lambert fête ses 144 ans

L’orgue de Guenviller ne date pas d’hier : il a été construit en 1877, par Jean-Frédéric Verschneider. L’instrument commandé était composé de 14 jeux, avec 2 claviers de 54 notes et un pédalier d’une octave, pour un coût de 6020 francs pour l’orgue et 800 pour la tribune. L'orgue Verschneider a survécu aux épreuves du temps mais pas entièrement à celles de la guerre. Le chef de la chorale Hubert Porte revient sur un événement survenu pendant la Première Guerre mondiale.

En juin 1917, les autorités allemandes réquisitionnèrent les tuyaux de façade en étain.

Ces tuyaux disparus n’ont été remplacés qu’en 1991, lors de l’unique restauration de l’orgue. Cet orgue compte en tout 837 tuyaux, dont 21 du XVIIIe siècle. Lors de cette restauration, l’ensemble des tuyaux Verschneider (643 tuyaux) ont été nettoyés et remis en état. Les autres tuyaux, excepté ceux de la façade (décapés et repolis) et du cromorne (entièrement restauré), ont été remplacés par des tuyaux neufs. Il subsiste en cet orgue près de 80% de la tuyauterie d’origine. Le buffet a été aussi restauré. Les parties en sapin étaient attaquées par les vers donc le bois a été traité. Il en va de même de la boîte expressive, elle en bois de pin.

L'intérieur de l'orgue de Guenviller

Depuis 1877, 4 organistes se sont succédés. Jean-Luc est le 4e depuis 15 ans. Il est pianiste de formation et s’est découvert une passion pour cet instrument, malgré une grosse difficulté : jouer avec ses pieds.

Quand on apprend le piano, on divise le cerveau par deux, main gauche, main droite, mais après, quand on rajoute une partie supplémentaire, il faut se concentrer sur ses pieds en même temps. C’est extrêmement difficile.  

Et ce qu’il préfère, c’est accompagner la chorale paroissiale.

Ça laisse aussi une place un petit peu à l’improvisation. On peut jouer de façon beaucoup plus libre quoi, je ne suis pas obligé de jouer une partition. Ce qu'il faut, c’est que j’accompagne correctement la chorale. Jouer fort quand il le faut, jouer moins fort quand il le faut, etc. En plus, jouer en groupe, c’est toujours plus sympa que de jouer tout seul devant un orgue.

Vous pourrez entendre Jean-Luc, l'orgue Verschneider et la chorale menée par Hubert Porte lors de la prochaine messe qui aura lieu à l'église Saint-Lambert de Guenviller ce dimanche 22 août. 


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.