Santé


Maladie d'Alzheimer : une molécule prometteuse pour stopper la maladie est sortie aux Etats-Unis

Maladie d'Alzheimer : une molécule prometteuse pour stopper la maladie est sortie aux Etats-Unis

Aujourd’hui c’est la Journée Mondiale de la maladie d’Alzheimer, l’occasion de sensibiliser tout à chacun sur ce trouble.

Son N°1 - Maladie d'Alzheimer : une molécule prometteuse pour stopper la maladie est sortie aux Etats-Unis

Serge Colson – président de l’association France Alzheimer Moselle

1° Avant de parler de l’événement prévu à Metz aujourd’hui, a-t-on avancé sur les effets de la maladie ? A ce jour, peut-on mieux la détecter et identifier les signes ?

Maintenant on sait que le diagnostic c'est quelque chose d'assez compliquée. Les spécialistes ont des moyens assez pointus pour détecter la maladie à travers des IRM, des ponctions lombaires, etc... Mais le diagnostic est assez long. On parle même d'errance de diagnostic quelque fois quand on va trop vite. Néanmoins, les médecins sont assez armés pour pouvoir détecter si c'est la maladie d'Alzheimer ou si c'est une maladie apparentée. Mais effectivement ça prend du temps.

2° On a des chiffres sur le nombre de personnes touchées en Moselle et sur quel public ?

Les chiffres en Moselle on peut les tirer des chiffres nationaux. En France, on estime que 1.3 millions de personnes sont touchées par la maladie donc en gros 1.5/2% de la population. En Moselle, on peut considérer qu'il y a 15 000/20 000 personnes touchées par la maladie.

En gros, 75 à 80% des personnes touchées sont des gens qui sont aux alentours de 70/75 ans mais il y a 20% des personnes qui sont plus jeunes, parfois en-dessous de 60 ans et même quelques fois aux alentours de 40-45 ans. Les malades jeunes, les moins de 60 ans, représentent en France 45 000 à 50 000 personnes, ce qui est très important.

3° Est-ce que la recherche avance pour la traiter et différer l’évolution des symptômes ?

Les chercheurs, il y en a partout dans le monde, il y a des pistes mais la plus récente c'est une piste américaine. Ils ont commercialisé une molécule qui s'appelle "aducanumab". Nous en France et en Europe, on suit ce test grandeur nature. Cette molécule a pour objectif de stopper de l'évolution de la maladie. En gros, lorsqu'on a la maladie d'Alzheimer, c'est la prolifération de deux protéines. Avec ce médicament-là, on espère démontrer cette évolution. Chez les malades diagnostiqués récemment, ça arrête l'évolution de la maladie, donc ça permet aux personnes de pouvoir continuer à vivre à peu près normalement.

4° Un événement est organisé à Metz aujourd'hui pour sensibiliser la population. On vous retrouve où et pourquoi faire ?

On se retrouve square Boufflers près de l'esplanade, derrière le tribunal. Toute la journée, il y a une animation avec différents stands où on présente l'association, on présente les activités que nous proposons aux familles de malades et aux aidants, à la fois avec des bénévoles et des professionnels (psy, sophrologue, prof de sport,...). On sera sur place de 10h à 16h sans interruption.

Cédric Kempf

| mardi 21 septembre 2021 à 09:12 - Mise à jour le 22 septembre 2021 à 08:28

Actualité

Forbach : une adolescente de 13 ans disparue depuis jeudi

17/10/2021

Initiative

Herbitzheim : des tatouages au profit de la SPA de Sarreguemines

17/10/2021

Sortie

Nos idées de sortie du week-end !

16/10/2021

Culture

Petite-Rosselle : l’art s’expose au Parc Explor Wendel

15/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.