Buzz - People

L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''


par Camille Bazin
lundi 10 janvier 2022 à 04:50

Ce lundi soir, sur M6, l’émission « Patron Incognito » nous emmène dans les coulisses de la chaîne de restaurants Les Burgers de Papa. Le fondateur de ces restaurants est Yves Hecker, 39 ans, originaire de Lichtenberg dans le Bas-Rhin. En 8 ans, il est passé d’un restaurant à 12 places assises à 45 établissements partout en France.

Le patron Yves Hecker devient le commis Emmanuel

Yves Hecker, dirigeant et fondateur de l’enseigne Les Burgers de Papa se transforme ce soir en Emmanuel, jeune commis qui vient apprendre le métier. Quand cet été Endemol lui propose de participer à cette émission, le dirigeant n’a pas hésité.

Son N°1 - L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''

Ma grande crainte, c’était que ça soit une émission où on cherche à faire le buzz, à monter les salariés contre les patrons, ou qu’on cherche à faire du clash, enfin tout ces trucs nauséabonds que je déteste dans la télé de nos jours. En ayant vu l'émission, je me suis rendu compte que ce n’était pas du tout ça. C’est une émission bienveillante où on essaye plutôt de réconcilier les salariés et les patrons et où on fait des immersions sur le terrain et qui apporte vraiment des choses et c’est ça que je retiens de cette émission, c’est que ça a apporté des choses.

Pour l’émission, Yves Hecker, ou plutôt Emmanuel, a infiltré 3 établissements : Metz, Besançon et Lyon.

Son N°2 - L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''

Sur la première immersion à Metz, je suis en cuisine avec Kylian, qui va m’apprendre à faire des frites, à faire des burgers, à dresser des burgers et je vais passer toute la soirée avec lui. Sur l’immersion à Besançon, je vais être posté au comptoir. Je vais préparer des milk-shakes toute la journée, je vais également faire un petit peu de street-marketing avec la personne qui m’accompagne. Enfin, sur l’immersion de Lyon, je suis avec une jeune fille qui s’appelle Camille, qui est manager chez nous, et qui va également m’expliquer le fonctionnement de la cuisine et qui ne va pas me lâcher pendant toute la journée. Je suis accompagné en permanence par des jeunes salariés sur le terrain qui vont m’expliquer le métier et qui vont d’ailleurs souvent me reprendre parce que j’ai beau avoir passé beaucoup de temps dans mes restos, il y beaucoup de choses que j’ai oubliées et ce n’est pas facile de se remettre dans le bain.

Pour expliquer la présence des caméras, l’équipe de production a fait croire aux salariés qu’elle réalisait un reportage sur la journée internationale du burger. Yves Hecker se souvient d’ailleurs que ça n’a pas été facile pour Kylian, le jeune employé de Metz de faire abstraction des caméras.

Son N°3 - L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''

Kylian, il est tout jeune et vous allez le voir, j’en parle avec beaucoup d’émotion parce que c’est un garçon qui m’a beaucoup touché. On a beaucoup de points communs Kylian et moi. On a une passion dévorante pour la guitare. Kylian est aussi un garçon qui a un passé très compliqué, un passé familial compliqué et c’est un garçon qui est extrêmement touchant. L’immersion que j’ai faite avec lui, c’est de loin celle des trois qui m’a le plus marquée d’un point de vue humain. Vous verrez à l’écran, Kylian a du mal à gérer ses émotions, a du mal à gérer la présence des caméras et le flux de clients qui va arriver au restaurant. Il ne va pas se sentir bien et on va passer un moment ensemble qui est compliqué à gérer pour lui et j’ai, en quelques heures, saisi toute la complexité de ce personnage et la vie difficile qu’il a menée jusque là et je suis très attaché aujourd’hui à ce garçon. J’ai encore échangé des SMS avec lui hier, il a hâte que l’émission soit diffusée, il a hâte de se voir même s’il a de l’appréhension parce qu’il a eu l’impression d’avoir mal géré ce tournage. On n’a pas arrêté de le rassurer et de lui dire qu’il avait fait du super boulot parce qu’il a vraiment fait du super boulot. Je suis très attaché à ce garçon et j’espère qu’il sera fier de se voir à la télé lundi soir.

L’émission a été tournée au mois d’octobre. Dans la foulée, le PDG a lancé un grand programme de retour aux fondamentaux.

Son N°4 - L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''

Un mois après le tournage, j’ai initié une grande réunion ici à Lyon avec tous nos managers, nos directeurs d’exploitation, pour leur faire part de ce qu’a été mon expérience et surtout avoir leur retour sur le terrain pour qu’ils m’expliquent pourquoi il y a certains dysfonctionnements que j’ai vus qui ne sont pas réglés et comment on peut les accompagner pour aller vers du mieux. On est allé vers un travail beaucoup plus collaboratif depuis, plus à l’écoute des salariés et ça, c’est une vraie résultante du tournage et ça j’en suis extrêmement fier. On a lancé un grand programme de retour aux fondamentaux parce qu’il y a du savoir-faire qui se perd, il y a de la formation qui se perd et j’ai envie qu’on retrouve dans nos restaurants des bonnes frites, des bons burgers et un bon accueil client.

Pour découvrir les coulisses du restaurant, rendez-vous ce lundi 10 janvier, à 21h10, sur M6.

D’animateur sur Studio 1 à PDG d’une chaîne de restaurants

Yves Hecker était loin d’être prédestiné à diriger une grande chaîne de restaurants. Originaire de Lichtenberg, dans le Bas-Rhin, son premier métier était animateur sur Studio 1, la radio du Pays de Bitche. Il a ensuite animé sur Europe 2, devenu Virgin Radio, et Top Music avant de s’installer à Lyon là encore en tant qu’animateur radio.

En 2013, il décide de changer radicalement de voie pour ouvrir son premier restaurant.

Son N°5 - L’Alsacien Yves Hecker est ''Patron Incognito''

J’ai ouvert un premier restaurant en 2013 qui était minuscule, qui faisait 12 places assises, à Lyon. J’étais un peu béni par les dieux puisqu’à cette époque-là, ce qu’on appelle la « vague » du burger gourmet commençait tout doucement à prendre. C’est un produit qui suscitait de plus en plus d’intérêts de la part des clients et donc ça a pris très vite. Dès le premier jour d’ouverture, on a fait une centaine de clients avec 12 places assises et ça a été comme ça tous les jours de la première année ça n’allait qu’en s’accélérant et donc très vite, j’ai pu ouvrir un deuxième restaurant dès l’année suivante.

9 ans plus tard, Yves Hecker est à la tête de 45 restaurants et réalise un chiffre d’affaires annuel de 33 millions d’euros. 7 000 burgers sont vendus tous les jours par 420 salariés.

Cet amoureux de la gastronomie ne compte pas s’arrêter là. L’objectif : une ouverture par mois pour 2022. 


Dans le reste de l'actu...

Schorbach : 23 salariés travaillent en permanence grâce aux Restos du cœur

il y a 1 jour 21 h 28 min

Sécheresse : laver sa voiture sans eau, un concept inédit à Sarreguemines

il y a 1 jour 22 h 59 min

Comment le centre-ville de Sarreguemines essaye-t-il de se redynamiser ?

il y a 2 jour 42 min

Des records de chaleur devraient être battus dans la région ce vendredi

il y a 2 jour 14 h 50 min

Wolfskirchen : une moto percute une voiture après un dépassement

il y a 2 jour 19 h 15 min

Sécheresse : la situation devient ''critique'' pour les agriculteurs mosellans

il y a 2 jour 21 h 6 min

Plein d'événements dans la région pour profiter du week-end

il y a 2 jour 23 h 24 min

Voir toute l'actu

Flash InfoC’est une défaite très impressionnante qu’ont connu des footballeurs de Meurthe-et-Moselle le week-end dernier

il y a 1 jour 23 h 36 min

Flash InfoUn mot de handball avec les derniers matchs à jouer

il y a 1 jour 23 h 37 min

Flash InfoEn foot amateur, des matchs importants sont prévus en cette fin de saison

il y a 1 jour 23 h 37 min

Flash InfoCe week-end, Metz et Strasbourg auront 90 minutes pour jouer leur avenir

il y a 1 jour 23 h 38 min

Flash InfoLa sénatrice de Moselle Christine Herzog est dans la tourmente

il y a 1 jour 23 h 38 min

Flash InfoLa ville de Saverne veut mettre en avant le commerce local avec une nouveauté !

il y a 1 jour 23 h 38 min

Flash InfoNaissance surprise au parc animalier de Ste Croix 

il y a 1 jour 23 h 39 min

Voir toute l'actu