Politique

Législatives 2022 : pourquoi voter pour Jonathan Outomuro à Forbach ?


par Cédric Kempf
lundi 23 mai 2022 à 14:10

Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains !

Dans la circonscription de Forbach, il y a 13 candidats en lice pour devenir député. Parmi eux, Jonathan Outomuro, candidat pour la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES).

Son N°1 - Législatives 2022 : pourquoi voter pour Jonathan Outomuro à Forbach ?

Qui êtes-vous ?

Bonjour à toutes et à tous, je suis Jonathan Outomuro, je suis marié et père de 3 enfants. Je suis enseignant de technologie au collège, je suis conseiller municipal dans ma commune à Cocheren, et conseiller communautaire à l'agglomération de Forbach.

Pourquoi vous présentez-vous ? 

Je suis le candidat de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale qui regroupe les principaux partis de gauche : la France Insoumise, Europe-Ecologie Les Verts, le Parti Communiste Français, le Parti Socialiste et Génération S.

Quelles sont vos principaux engagements ? 

Tout d'abord, la retraite à 60 ans. Vous allez pouvoir choisir entre ceux qui veulent nous faire partir à la retraite toujours plus tard, et nous qui proposons la retraite à 60 ans avec 40 annuités. Nous voulons partir en retraite en pleine santé afin de pouvoir profiter après une dure vie de labeur. Nous proposons que plus aucune retraite ne soit en-dessous du SMIC avec un minimum vieillesse de 1063 euros par mois. La retraite, cela doit être le partage du travail.

Mon deuxième thème : le pouvoir achat. Nous bloquerons les prix du gaz et de l'électricité, ainsi que des produits de première nécessité. Nous baisserons les prix de l'essence à 1.40 euros et ce sont les pétroliers qui paieront ces baisses en réduisant leurs profits indécents. Les salaires doivent augmenter, c'est vital ! Nous porterons le SMIC à 1500 euros nets et nous revaloriserons le point d'indice des fonctionnaires. Nous convoquerons une grande conférence sociale sur les salaires, en vue de réviser toutes les grilles salariales avec les partenaires sociaux. 

Enfin, le climat. Nous devons agir contre le changement climatique, il ne faut pas prendre plus à la nature que ce qu'elle peut regénérer. Il faut organiser la bifurcation vers un autre modèle de production. Nous mettrons en place un protectionnisme écologique et solidaire pour relocaliser. L'écologie n'est pas une question marginale, c'est un enjeu économique, de santé publique, et de rapport aux vivants. Oui, un autre monde est possible.

Les portraits de tous les candidats seront à retrouver dans les prochains jours sur notre antenne et sur notre site internet.