Initiative

Farschviller : Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz


par Sarah Carliez
mercredi 30 novembre 2022 à 15:55

Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz

Le week-end dernier sur le salon de la gastromie autour du Warndt à Freyming-Merlebach, un seul stand ne vendait ni à manger ni à boire.  Entre les bières et les fromages, Solange Lorentz, venue de Farschviller, venait vendre ses créations en macramé.

Son N°1 - Une reconversion grâce au macramé pour Solange Lorentz

Je fais essentiellement du macramé, des attrape-rêves, des produits faits de fils et de cordes en coton faits main. J’ai des petits gu-gus pour accrocher dans les sapins de Noël, j’ai des rainbows (ndlr : arc-en-ciel), des attrape-rêves, des mandalas et de la déco essentiellement. C’est une technique basée sur le nœud, donc on n’a pas du tout d’outils ou très peu. C’est une succession de nœud qui donne un certain motif, une certaine image, qui assemble des parties ou pas comme des suspentes à plantes, des sacs à mains et des choses comme ça.

Pour Solange Lorentz, entourée de ses créations, le macramé représente une activité salvatrice.

Avant je travaillais en bureau dans un cabinet d’architecte, c’est un autre monde. J’ai eu un problème de santé qui a fait que je ne pouvais plus exercer. Je suis malvoyante donc c’est vrai que je n’ai pas vraiment eu d’autres choix que d’ouvrir ma petite entreprise.

C’est en ouvrant en mars sa boutique « Atelier déco au Fil’ing » à Farschviller que la créatrice de 52 ans reprend le fil de sa vie.

Comme je suis déficiente visuelle, je ne peux plus lire, ni regarder la télé. Se servir d’un ordinateur c’est un peu compliqué, j’arrive encore peut-être à travailler une heure sur un ordinateur mais c’est le grand maximum. Donc j’ai dû me retourner vers quelque chose qui pouvait m’attirer et j’ai commencé à me détendre sur des bracelets de cordes et des choses comme ça. 

Toute une technique à réapprendre pour celle qui retombe un peu en enfance avec ses créations de fil de coton, qu’elle veut 100% françaises.

Personnellement, je n’utilise que de la corde de coton. J’ai un fournisseur qui est essentiellement français. Je me fournis chez Mansas en région toulousaine. C’est une corderie qui permet d’avoir des bons produits, français et en coton.

Ses créations sont à retrouver le 16 décembre à partir de 18h sur le marché de Noël de Rahling. Ou dans sa boutique au 2 rue Saint-Denis à Farschviller. 


Dans le reste de l'actu...

Combien coûte mon passage sur l'autoroute A4 depuis le 1er février ?

il y a 4 h 3 min

Agglo de Forbach : 6 entreprises récompensées pour leur réussite et leur investissement sur le territoire

il y a 6 h 2 min

Radio Mélodie présente son nouveau logo !

il y a 7 h 26 min

Metz : Plus de 15 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites

il y a 7 h 35 min

De nombreuses espèces d'oiseaux sont en déclin dans nos jardins : comment les protéger en hiver ?

il y a 11 h 11 min

Stiring-Wendel : Quel regard ont les enfants sur les maltraitances animales ?

il y a 14 h 37 min

De la chocolaterie à l'automobile : 11 filières de formation en apprentissage avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Moselle

il y a 1 jour 10 h 57 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLa clinique Winterberg de Sarrebruck a enregistré un nombre record de naissances en 2022

il y a 2 h 16 min

Flash InfoLes ministres de la justice et des armées seront en Moselle demain

il y a 2 h 28 min

Flash InfoL’Afpa de Saint-Avold ouvre ses portes demain

il y a 2 h 28 min

Flash InfoUn impressionnant accident de la route a eu lieu cet après-midi à Gelucourt près de Dieuze

il y a 2 h 28 min

Flash InfoLes Lorrains seront bien représentés dans les jeux télé cette année

il y a 3 h 19 min

Flash InfoLes travailleurs de la petite enfance seront en grève demain

il y a 3 h 19 min

Flash InfoLe film « Astérix & Obélix : L’empire du milieu » sort aujourd’hui au cinéma

il y a 12 h 44 min

Voir toute l'actu