Actualité


Sarreguemines : Une chaufferie en construction impacte de nombreuses rues

Sarreguemines : Une chaufferie en construction impacte de nombreuses rues

Si vous habitez Sarreguemines, vous pouvez constater depuis plusieurs semaines des travaux sur les routes de la ville. Déviation, circulation à sens unique... Lorsque vous prenez la route, votre itinéraire n'est pas très agréable.

Ces travaux, que l'on constate rue des Romains à Neunkirch ou sur la rive droite près de l'école de la cité, sont dus à la mise en place d'un réseau de chaleur souterrain afin de raccorder les différents bâtiments concernés. Il s'agit-là d'un nouveau réseau de canalisations de 18,5 km.

Une chaufferie respectueuse de l'environnement

Une chaufferie biomasse est en construction rue Edouard Jaunez, en face de la crèche communautaire. Jean-Luc Eberhart est le directeur général des services techniques de la ville de Sarreguemines.

Elle fait partie d'un projet de création d'un nouveau réseau de chaleur. Pour lequel la chaleur sera produite à partir d'énergie renouvelable, en l'occurence de la biomasse, car cette chaufferie produira 70% de sa chaleur à partir de l'énergie bois

Elle permettra de chauffer une centaine de bâtiments sur Sarreguemines : des bâtiments publics de la ville et de la CASC, les hôpitaux de Sarreguemines, les logements de SCH, des collectifs privés ou encore les collèges et lycées. Des industriels sont aussi intéressés. Un moyen jugé efficace pour moins polluer.

On estime à peu près à 12 000 tonnes de CO2 par an économisées, donc c'est quelque chose de très vertueux. Cela correspond à environ 6000 véhicules sortis du trafic.

Pour faire fonctionner cette chaufferie, il faut 70% de bois qui proviendra du secteur, dans un rayon maximal de 60km. Brûler du bois ça pollue, mais là, il y a une solution. 

Cette chaufferie sera équipée de filtres extrêmement performants qui vont bien au-delà de ce que les normes imposent en matière de rejet. Les fumées qui vont sortir de ces chaudières-là, malgré le fait que l'on brûle du bois, seront extrêmement propres et moins bien polluantes que l'ensemble des chaudières que l'on va remplacer sur la ville de Sarreguemines.

Plusieurs études ont démontré que la filière bois et nos secteurs boisés ne seront pas en danger. Concernant les coûts de ces travaux, ils s'élèvent à 25 millions d'euros. Un tarif porté par l'entreprise Dalkia, avec l'aide du fonds chaleur de l'ADEME. La ville de Sarreguemines ne dépense pas d'argent dans ce projet. La municipalité en ressort gagnante, notamment sur l'aspect environnemental.

Elle va remplacer toute une série de chaufferies qui aujourd'hui sont au gaz donc l'idée c'est de se rendre indépendant de l'énergie pétrole car aujourd'hui vous avez toutes les chaudières de la ville, de la CASC, qui sont des chaudières gaz voire fioul. Là on part sur une énergie renouvelable, d'où l'intérêt de la démarche. 

Concernant les nuisances dans le quartier, elles seront minimes. 1 à 6 camions de livraison passeront par là quotidiennement. 

Une circulation perturbée par les travaux 

On vous le disait en début d'article, de nombreuses rue sont impactées par la création de chaufferie. La rue des romains quartier Neunkirch est neutralisée depuis plusieurs semaines, la rue des tirailleurs et le quartier Bastille également. La rue Edouard Jaunez et la rue Claire Oster sont fortement impactées depuis l'hiver. Et ce n'est pas fini.

Il est parti de la rue Jaunez et est actuellement en train de traverser la rue Foch, va se poursuivre rue Geiger et va se déployer vers la vallée de la Blies. On alimentera le quartier de Neunkirch à partir de la vallée de la Blies .Il y a un certain nombre de rues qu'au passage nous allons transformer. 

La liaison de ce réseau de chaleur ne passera pas par l'Avenue de la Blies mais par une rue parallèle qui se trouve un peu plus haut. Mais le réseau va devoir être relié à la chaufferie située dans le quartier Beausoleil. Le pont des Alliés devrait aussi passer par ces travaux. Les trottoirs seront concernés et une voie serait neutralisée.

Concernant le réseau routier, il sera refait. Vous l'avez remarqué, seule une partie de la chaussée est utilisée par Dalkia.

Dalkia se sert d'une demi-chaussée pour poser le réseau. Et la ville, ce qu'elle fait, a côté de ça. Si la chaussée est en très mauvaise état, comme c'est le cas par exemple dans la rue Jaunez, la totalité de la chaussée sera refaite. Une partie par Dalkia au titre de sa tranchée et l'autre partie par la ville, qui rénove le réseau à côté. Si une route est en très bon état, nous n'interviendrons pas. 

Selon Patrick Stebé, en charge de la voirie pour la ville de Sarreguemines, la rue Edouard Jaunez, la rue Claire Oster et la rue des Tirailleurs seront complètement refaites pour début mai. La circulation sera à nouveau possible, et surtout fluide dans ces 3 rues.

Cédric Kempf

| jeudi 22 avril 2021 à 05:29

Actualité

Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

19/06/2021

Actualité

Bitche : L'individu suspect a été interpellé

18/06/2021

Actualité

Jean Rottner, candidat à sa succession avec la liste « Plus Forts Ensemble »

18/06/2021

Actualité

Covid-19 : La situation s'améliore nettement dans la région Grand Est

18/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.