Initiative

Porcelette : Gaëlle Thomas coud au profit des enfants malades


par Camille Bazin
mardi 24 janvier 2023 à 05:00

Gaëlle Thomas coud au profit des enfants malades

À Porcelette, Gaëlle Thomas vient en aide aux enfants malades en fabriquant des objets qu’elle revend par la suite. Infirmière de métier, Gaëlle a dû se reconvertir en raison d’un problème de santé. À 40 ans, c’est vers la couture qu’elle s’est tournée et c’est notre histoire du jour.

Son N°1 - Gaëlle Thomas coud au profit des enfants malades

Venir en aide aux enfants malades

C’est dans la salle de jeux de ses filles que Gaëlle Thomas a installé sa machine à coudre et sa brodeuse. Fin 2020, cette infirmière au CHS de Sarreguemines atteinte de discopathie dégénérative a dû arrêter de travailler suite à une lourde opération.

Comme ma reconversion est également liée à un handicap, ça me paraissait tout à fait normal de pouvoir quand même venir en aide aux autres malgré le handicap.

L’aventure a commencé l’année dernière avec Callista, 14 ans, la fille de ses voisins.

L’idée a germé avec ses parents de monter un stand pour le marché de Noël.

Grâce à ses créations, Gaëlle récolte plus de 500€ au profit de la petite fille. En ce moment, elle coud pour Lise, une Diesenoise atteinte d’une maladie génétique rare.

Par exemple des charlottes lavables, des sacs de congélation lavable, des lingettes démaquillantes, des bee wraps, des petits porte-monnaie. Je fonctionne aussi par thématique donc là carnaval qui approche, on a pensé à faire des petits tabliers de déguisement de princesse pour les enfants et des petits gnomes pour la Saint-Valentin.

Pour réaliser ces objets elle s’inspire des réseaux sociaux et des idées que lui suggèrent ses filles de 6 et 12 ans. 

 

"Ça me permet de moins penser aux douleurs"

La totalité du prix de vente est reversée aux associations. Gaëlle ne compte ni son temps, ni l’argent investi pour la matière première.

Avec mon mari, on a toujours soutenu les associations du secteur donc au final ça nous parait logique de continuer dans ce sens. Ça me change les idées, ça me permet de moins penser aux douleurs et de passer du bon temps. Si ça peut permettre aux personnes d’avoir un autre regard sur le handicap, le pari sera gagné.

Ses créations sont à découvrir à son salon de détatouage et piercing By Fée Lindra à Porcelette. La couturière reverse également 10% des bénéfices de son entreprise ouverte le mois dernier aux associations qu’elle parraine. Après Gourmand’Lise, c’est l’association Em’Ma vie que Gaëlle Thomas soutiendra. 


Dans le reste de l'actu...

Combien coûte mon passage sur l'autoroute A4 depuis le 1er février ?

il y a 5 h 24 min

Agglo de Forbach : 6 entreprises récompensées pour leur réussite et leur investissement sur le territoire

il y a 7 h 24 min

Radio Mélodie présente son nouveau logo !

il y a 8 h 48 min

Metz : Plus de 15 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites

il y a 8 h 57 min

De nombreuses espèces d'oiseaux sont en déclin dans nos jardins : comment les protéger en hiver ?

il y a 12 h 32 min

Stiring-Wendel : Quel regard ont les enfants sur les maltraitances animales ?

il y a 15 h 58 min

De la chocolaterie à l'automobile : 11 filières de formation en apprentissage avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Moselle

il y a 1 jour 12 h 18 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLa clinique Winterberg de Sarrebruck a enregistré un nombre record de naissances en 2022

il y a 3 h 37 min

Flash InfoLes ministres de la justice et des armées seront en Moselle demain

il y a 3 h 50 min

Flash InfoL’Afpa de Saint-Avold ouvre ses portes demain

il y a 3 h 50 min

Flash InfoUn impressionnant accident de la route a eu lieu cet après-midi à Gelucourt près de Dieuze

il y a 3 h 50 min

Flash InfoLes Lorrains seront bien représentés dans les jeux télé cette année

il y a 4 h 41 min

Flash InfoLes travailleurs de la petite enfance seront en grève demain

il y a 4 h 41 min

Flash InfoLe film « Astérix & Obélix : L’empire du milieu » sort aujourd’hui au cinéma

il y a 14 h 5 min

Voir toute l'actu