Rentrée dans l'académie Nancy-Metz : le recteur Jean-Marc Huart se veut optimiste - Radio Mélodie

Actualité

Rentrée dans l'académie Nancy-Metz : le recteur Jean-Marc Huart se veut optimiste


par Margot Benabbas
jeudi 2 septembre 2021 à 08:24

Aujourd’hui c’est la rentrée pour plus de 389 000 écoliers collégiens et lycéens dans l’académie. Une rentrée forcément un peu particulière à cause de la situation sanitaire.

Son N°1 - Rentrée dans l'académie Nancy-Metz : le recteur Jean-Marc Huart se veut optimiste

Jean-Marc Huart recteur de l’académie Nancy-Metz

M. le recteur, est-ce que vous pouvez nous rappeler le protocole sanitaire qui est mis en place ? A quoi va ressembler la scolarité de tous ces élèves ?

Le protocole est adapté à la situation sanitaire du moment qui est dite de niveau deux, c'est-à-dire qu'il y a l'application du port du masque à l'intérieur pour les élèves dès le CP, et à l'extérieur selon la décision des préfectures. C'est les préfectures qui déterminent si dans certaines villes par exemple il est nécessaire ou non de porter le masque à l'extérieur. Les cours d'éducation physique sont possibles à l'intérieur mais il n'y a pas de sports de contact.

L’un des objectifs de cette année scolaire pour l’académie est de réduire le nombre d’élèves par classe dans le 1er degré. Comment allez-vous vous y prendre ?

Ces dédoublements de classes ont commencé dès 2017 en classe de CP et CE1, et s'accélèrent cette année en grande section de maternelle concernant les écoles en éducation prioritaire. Dans l'académie nous avons entre 70 % et 100 % de classes de grande section en éducation prioritaire qui sont dédoublées. Au-delà de ça, malheureusement, la Lorraine perd des élèves tous les ans, et cette année nous avons un maintien du nombre de postes d'enseignants, donc mathématiquement le nombre d'élèves par classe diminue. En moyenne, nous avons baissé d'un élève par classe à l'école primaire en deux rentrées.

Pour cette rentrée, vous souhaitez également renforcer la prise en charge et l’accompagnement des élèves en situation de handicap : comment ?

Depuis 2017 nous avons scolarisé 4 000 élèves en situation de handicap de plus dans l'académie de Nancy-Metz, et l'on a aidé, grâce aux accompagnants des élèves en situation de handicap, 33 % d'élèves en plus à partir des notifications que les maisons départementales du handicap nous font. Nous ouvrons également des structures. En Moselle on ouvre dix classes ULIS. Ce sont des classes qui permettent aux élèves d'être avec des professeurs spécialisés et qui permettent ensuite d'intégrer les élèves dans les classes de milieu ordinaire quand c'est possible pour eux. Globalement c'est une réussite, nous avons de plus en plus d'élèves qui sont intégrés en milieu dit "ordinaire". 

Un message pour les parents/enfants/profs en ce jour de rentrée, peut-être pour les rassurer ?

Le message, c'est que depuis vingt mois nous avons pris l'habitude de gérer la crise sanitaire. Je crois que nous l'avons fait en sécurité pour les élèves et les professeurs. Et puis nous avons toujours mené à bien notre mission éducative. Nous avons fait des évaluations en CP et CE1 en début d'année tous les ans, et malgré la crise sanitaire on a vu que ces évaluations montraient un progrès des élèves l'année dernière quand ces évaluations ont été faites en janvier. Donc c'est un message d'optimisme, de vigilance bien sûr avec le respect des gestes barrières et il faut aussi poursuivre la vaccination pour les élèves de collège et lycée car c'est important, c'est la meilleure protection que nous ayons. C'est donc un message de vigilance mais aussi d'optimisme pour la suite.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.