Actualité


Signalement d'escroquerie auprès des professionnels en Moselle

Signalement d'escroquerie auprès des professionnels en Moselle

Photo Planet.fr

Plusieurs commerçants du département ont été démarchés, par téléphone ou physiquement, dans le cadre de l’accessibilité des personnes handicapées à leurs locaux professionnels.

Des conseillers se présentant comme mandatés par la préfecture ou la mairie viennent vendre la rédaction d’un dossier de dérogation (480 euros avec assurance en cas de verbalisation), voire une procédure de mise en conformité (plusieurs milliers d’euros).

La préfecture de Moselle rappelle quelques précautions :

-En cas de recours à une société privée, il est souhaitable de comparer plusieurs offres et de faire jouer la concurrence avant tout choix définitif. Même si vous êtes intéressé par une prestation qui vous est proposée, n’hésitez pas à comparer et à contacter d’autres prestataires du secteur.

-Vérifier systématiquement l’identité du démarcheur et de la société qu’il représente.
Avant de signer, vous pouvez consulter les fédérations professionnelles afin de prendre connaissance de ce qui est dit sur le prestataire que vous venez de rencontrer.

-Si le démarcheur qui se présente à vous se dit mandaté ou recommandé par la préfecture, la mairie ou un autre service public, demandez-lui s’il est en mesure de vous en présenter un justificatif. S’il ne le peut pas, l’argument est probablement fallacieux et la prudence doit s’imposer.

-Si le commercial vous laisse penser que l’offre n’est valable que le jour même, ne vous laissez pas convaincre de donner un accord immédiat et cela doit vous inciter à une vigilance accrue

 

Radio Mélodie

| vendredi 5 février 2016 à 17:14

Actualité

Série de cambriolages au Pays de Bitche : auteurs interpellés

17/10/2019

Actualité

Bitche : Gérard Humbert ne se présentera pas aux prochaines élections municipales

16/10/2019

Actualité

D’où vient le succès de l’entreprise Oliger France à Saint-Louis ?

16/10/2019

Actualité

Viande contaminée en France, Foodwatch réclame le droit de savoir  

16/10/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.